Articles

Que ferait l’amour ?

 

 

L’ heure du réveil

Leurre dû Rê veille

L’heurt du Rêve œil

Attention car

L’ordure veille aussi

La peur, la peur, toujours la pure peur. C’est vraiment la norme aujourd’hui, peur de l’autre, de la différence, d’un sourire, d’une main tendue, de la maladie, de la faute à pas de chance, bref, de la vie. Et que dire de la réaction suscitée par le fait de proposer un autre regard, une autre interprétation que celle du commun accord du corps humanité d’aujourd’hui, que ce soit sur l’histoire, la religion, la politique, le pouvoir, l’argent, l’éducation, la connaissance, le couple, le travail, le sexe, bref…les valeurs ou dirais-je plutôt les croyances aveugles sur lesquelles reposent l’état et le fonctionnement de notre monde.

QUAND ON REFUSE DE SE POSER LES BONNES QUESTIONS.

Ne devrait-on pas dire plutôt dysfonctionnement. Impossible de faire l’impasse de ce bilan qui désormais crève l’écran de notre grand jeu vidéo planétaire (Plan net de l’aire de l’aigle) . Vision d’horreur (hors heure) ou d’épouvante (époux vente). Accélération du mouvement en cette toute fin de partie du jeu terrestre. Un flot de sang s’écoule des plaies béantes ouvertes par nos mains animées par la peur, le jugement, et le rejet de l’autre. Notre laisser faire, notre je ferme les yeux, je me pince le nez avec dégoût et je me bouche les oreilles n’y changera rien. Le bruit désormais assourdissant du gigantesque CRI de souffrance, vient lécher l’entrée de nos petits logements (Loge/geôle ment/lot jeu/je mens) où nous nous réfugions, nous mentant pendant encore très peu de temps sur l’enjeu de ce qui se déroule hors de notre caverne (ça/merde Verne/marécage) de Platon améliorée. Le niveau de la fosse sceptique (Sept/Seth/sceptre tic. Le roi de la division) monte dangereusement. ET pourtant, nombreux sont les septiques.

“Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.”

Le 21 Janvier 1793, le Roi Louis 16 (L’ouïe/1+6=Seth et maison Dieu) est mort décapité (Des kâ pi t’es) ou d’un décollement (oui notre déco elle ment) place de la concorde (con/no sait corde (T haut ri), le comte de Paris (Prétendant à la couronne a quitté son enveloppe même jour mais en 2019) et l’éclipse lunaire (l’aire de l’un (L’aigle royal) est Rentrée dans l’ombre de la terre) doublée d’une super lune de sang (du Cri triste du Christ) révèle les larmes de sang qui nous habitent, celui que nous avons fait couler, vampires (vents pires) que nous sommes, bêtes à sang froid.

Janvier le moi où j’ai envie (en vie), le mois des vœux 2019 (D. eux mit le neuf) ça sent le reboot.

Pendant que nous sommes occupés à réclamer plus de pouvoir d’achat, la lune, miroir féminin du soleil dont le symbole alchimique est l’argent, métal précieux (mon pré scie eux) (N° atomique 47=11 la force, le LION/Lit on) dont on coule les balles, car seules capables de tuer un vampire dans son sommeil, en lui tirant une balle d’argent (d’art des gens) dans le cœur, nous reflète le sang de tous ceux que nous avons tués par notre satanisme (Satan, oui, c’est ceux Luit qui s’attend au lieu d’agir en jouant son rôle, et en accomplissant sa Mission (Miss Zion, Ma zion).

Aigle royal et lièvre (Livre de Eve/Isis)

Miroir, gentil miroir, dis-moi, dans le royaume
quelle est de toutes la plus belle ?

“Ce soir jeu ce Rê la poubelle pour à laid dent sait hait hait hait dent sait”, c’est scie l’vie qui l’a dit.

 

 

 

 

 

Avez-vous compris que la Reine, la Sorcière et Blanche neige sont une seule et même personne, à savoir nous durant notre voyage He nie scia tic.

Quant à la pomme rouge en poids son née (Cause réelle de ce qu’on nomme bêtement la Gravité), je vous laisse faire le Râ proche ment avec l’actualité et notre nature.

Le miroir où se mire le Roi noir de la haine, porteur de la bile noire (L’encre de la mélancolie).

La lune, c’est cette balle d’argent qui vient nous donner l’âme hors en transperçant notre cœur (co/heure/heurt, 2 temps) glacé. Notre talon d’Achille.

Mais en quoi consiste t-elle cette mission après laquelle tant de monde court, est même prêt à payer parfois des fortunes pour la connaître. Le plus fou, c’est que ça aussi on nous le dit depuis toujours, « c’est comme le port salut », (le porc sale U), c’est marqué d’ssus. Que croyez-vous, que le créateur n’a pas tout prévu, et qu’il n’a pas songé à donner à ses outils que nous sommes, le nom de sa fonction.

Et nous en sommes encore à chercher comme des aveugles la solution à l’extérieur, braillant comme des enfants en couches, que papa état nous donne du pouvoir d’achat (voir le poul/tempo qui hache A (L’Ascension du mâle Alpha).

Mais allons nous choisir enfin l’âme hour/, oui, faire tourner la roue, changer de braquet, changer de chaîne (tv) se rassembler au nom de la Source, à son service et celui de son proche UN.

Nul besoin d’aller insulter, invectiver voire frapper tout représentant en panoplie (Pan au pli), ce ne sont que des ombres, celles que nous projetons sur la scène de théâtre dont la pièce atteint son (dénoue ment).

L’ère du “poids-son“ que nous finissons de traverser, était l’air ou le refrain d’une leçon de vie non comprise il y a 2000 ans ! Le Christ disait qu’il fallait cesser le “juge-ment“, car notre juge intérieur ment toujours et bien souvent par ignorance. Du coup, nous avons vécu les conséquences de l’absurdité du jugement à “ça-tuera-Sion.

L’ère du poisson, ou le refrain d’un poison mortel qu’est notre malhonnêteté sur nous-mêmes, c’était l’époque du poids du son d’une parole dérangeante, comme ce livre. Seulement, il n’existe pas d’autre façon pour se “D.livré“ du mal.

Sachant que le poison a été programmé, le dormeur doit se réveiller.

Extrait : Jeudi 20 de David

 

Nous allons devoir la croquer notre pomme empoisonnée par notre haine, nos mensonges, nos colères, nos violences, nos malhonnêtetés. Rouge du sang que nous avons fait couler, en refusant de nettoyer le nôtre, débordant de notre histoire et de celle de nos ancêtres qui ont souffert, ont porté leur croix jusqu’aux limites du Mont Golgotha, et nous, pour les remercier, on s’attend/Satan, tranquillou et on refuse d’effectuer les quelques derniers pas, tout ça parce qu’on n’a même pas la volonté de bouger notre cul alors que nous sommes, excusez du peu, Luc sky walker mais en cours de Rêve Œil. Nous devrions être rouges de honte.

Par contre, notre élite (aile eat/hit) de pacotille luciférienne (Lu scie fée ri haine), possède et cultive une chose que nous n’avons pas et qui pourtant est gratuite et à portée de tous, c’est la VOLONTÉ. Ces personnes sont déterminées à instaurer leur NOM,  font tout ce qui est en leur pouvoir pour atteindre leur objectif, et ne lâchent pas l’affaire à la première difficulté rencontrée, ce dont nous sommes coutumiers. Leur NOM n’est que le pendant du nôtre que nous n’effectuons pas par fainéantise. (Fée née hantise, en gros on attend que ce soit un autre qui fasse notre boulot). Pour réaliser notre propre NOM, nous devons y bosser patiemment et sans relâche.

Nous sommes ici afin de réaliser notre propre NOM, notre Nouvel Ordre Mental. Car nous ne voyons pas le monde tel qu’il est en réalité. Nous sommes pour la plupart des Néo en dormance.

Nous, nous sommes juste bon à nous diviser, nous tirer dans les pattes, pour des chimères telles, qu’on se demande comment des soit disant adultes peuvent en être encore là…LA MATERNELLE. Et qu’est-ce qu’on fait aux enfants à la maternelle, on les materne ou on les Mâte her haine.

Piètres Don Quichotte de pacotille que nous sommes, redresseurs de tort faisant plus de dégâts qu’il n’en était apparemment. Comment guérir le bouton sur nos nez en brisant le reflet de ce dernier dans notre miroir.

C’est bien l’intérieur, la cause, l’origine qu’il faut guérir afin que le voyant indicateur qu’est le bouton, le policier violent, le banquier voleur, le poly tic art disparaissent. Mais pour ça, hé bien il faut travailler, mais sur Soi.

Si l’on veut nettoyer notre sang pourri de Français comme nous le dit si bien Carla Bruni (Le parfait véhicule de merde, tout comme nous d’ailleurs), il va falloir tourner nos dents de vampires vers nos propre veines (Voir la haine qu’elles transportent) et faire nos propres saignées (Sait nié).

La mort n’existe pas, tout cela est un leurre, ou si en vérité nous sommes mort et pas encore nés, nous sommes des morts à peine vivants. Et nous tournons en bourrique (Bourre hic) et revenons cycle après cycle, incarnation après incarnation (incarner zion), endossant juste une nouvelle panoplie tout comme le journaliste météo (mettez eau) Phil Connors (Feel Con sort N) dans un jour sans fin, et la marmotte qui symbolise notre sommeil tout comme blanche neige et son comas. Jusqu’à ce que nous comprenions enfin la raison de notre venue sur terre. Nous ne sommes pas venus ici pour se la couler douce, attendre que ça passe en profitant du soleil, un gros pouvoir d’achat, se foutre de ce que peut vivre ou ressentir le voisin, du moment que ça ne vienne pas piétiner nos platebandes ou tâcher nos coussins.

Ici, c’est le jeu le plus difficile qui soit, beaucoup d’appelés (d’ap peu laids s’étant laissé peler comme un oignon qui se déshabille couche après couche de merde), mais peu d’élus (d’elle lue).

Ici, c’est une école, celle de l’écho qui colle. Ton écho, qui te revient comme un boomerang en pleine face (histoire de bien comprendre que ça fait boom quand tu ne connais pas ton rang, ta place dans le jeu). Tout ce que nous voyons autour de nous, c’est en fait nous, les émetteurs et récepteurs d’ondes, de vibrations. ÇA VOUS ÉTONNE ENCORE QU’IL Y AIT SUR TERRE UNE TELLE CACOPHONIE. ( Kâ echo faune nie)

Ici, tu ne peux pas échapper à l’écoulement de ta bile noire, ta rate, ton spleen parce que tu rates la cible, pourtant, tu as ta mire pour la viser, ton mire roi (ton retour sur investissement mais sur toi), Men in the mirror. C’est pas compliqué, la seule et unique cible, c’est toi et rien que Taux A et ton toit à finir.

Tu vois, ton véritable retour sur investissement c’est toi une fois trans fort met (le seul repas qui transforme et rend fort) pour ensuite aider les autres, pas pour se la péter et se prendre pour un Dit eux.

Imagine axe zion

Que deviendraient nos vies et notre monde, si nous faisions le choix d’ouvrir enfin les yeux de notre cœur, puis comprenions et intégrions que l’autre, c’est toujours nous. Comment pouvons-nous encore laisser faire dans l’indifférence totale ces horreurs. Tous les règnes en pâtissent. Qu’avons-nous fait de la gestion de la terre. Hypocrites que nous sommes.

« Écoutez ceci, peuple insensé,

et qui n’a point de cœur!

Ils ont des yeux et ne voient point,

Ils ont des oreilles et n’entendent point. »

Jérémie 5:21

Qu’elles horreurs doivent encore s’afficher sur l’écran de notre monde et de ce que nous osons encore appeler nos vies faites d’avis. Mais pour donner son avis, encore faut-il avoir connaissance des règles du grand jeu/je Divin/dit vint, et nous préférons de plus les jeux et le vin de la Rome Antique qui nous mène à notre mort en croulant sous nos tics.

Cette balle d’argent dans notre cœur, est le reflet, le miroir du monstrueux pouvoir de destruction de notre haine, par notre jugement, le poids de notre regard qui crée la gravité, c’est cela qui ralentit et fige la matière, qui tue, tout comme dans l’allégorie de Méduse qui paralyse ceux qui croisent son regard.

Tout jugement n’est que la manifestation de notre ignorance. Comment juger quelque chose que l’on ne comprend pas. Ce qui se déroule sur notre planète s’avère être un projet à une échelle tellement grande, que nous sommes incapable de le voir en totalité, c’est pourquoi nous l’avons fractionné comme un repas roboratif (robot hâtif) que l’on est obligé de diviser en une multitude de petites parts, afin de pouvoir le digérer et l’assimiler. Ceux qui sont occupés à dénoncer, alerter, ignorent leur rang et émettent des paroles à la saveur rance.

Nous ne sommes pas là pour juger, mais pour comprendre.

L’univers est un TOUT, et le TOUT doit être assimilé. Autrement, le TOUT se décomposera indéfiniment, le temps que TOUT soit accepté. Alors, pourquoi ne pas TOUT accepter dès maintenant.

David

Celui qui doit faire le pitch donc mettre le point final (fine all) ne va plus tarder. La volonté qui est sienne pour abattre ce poing ne lui fera pas défaut.

Une humanité qui en est encore à demander une aide financière (finance hier) ne peut pas être aidée, car elle perd son humanité à quêter une aide extérieure sous forme de papier (le pape y est, le blanc officiel et noir dans l’ombre des Jésuites dirigeants de ce monde depuis le Vatican/Activa N).

« Have your bunker m’cieux d’âmes »

Diplômes (deep l’homme/enterre profond l’homme), comme si ce bout de papier pouvait à lui seul déterminer la réelle valeur d’un humain, alors que ce sont ses actes et ses paroles qui la déterminent.

Baptême (Embate P poser le bât sur le fils du Père) Certificat que te délivre l’église (Lègue lise ça pu comme le lisier) pour soit disant t’absoudre (ab sourde aux cris de ton cœur) de tes pêchés. Ou faire de toi un poisson que l’on fait passer par la porte du bénitier (Benne t’y es, allusion à l’esclavage comme l’oncle Ben et la poubelle) afin de faire de toi un prisonnier de la fausse conne essence.

Petite digression de l’oncle Ben souriant majordome esclave noir, logo du riz portant son nom Uncle Ben’s. Ce sont bien des poignées de riz que l’on jette sur la tête des jeunes mariés qui non comptant (ou contents c’est pareil) d’être passés sous les fourches caudines du Vatican viennent tout sourire de se passer la corde au cou. Le cou hum, serait-ce une allusion au 5ème chakra, celui de la parole qui va en prendre un coup. Hé oui, il est vrai kill faux fer des con sait zion dans le marais âge. Il est donc préférable de se taire sur terre où t’erre et tu manques d’air depuis que tu as quitté ton aire…Je constate que tu as un drôle d’air en lisant ce D.lire…

 

Argent leurre après lequel tout le monde court, comme la muleta que le torero agite devant le taureau par laquelle aveuglé n’aperçoit pas l’épée qui va plonger dans son cœur.

Le seul usage de valeur que l’on puisse faire du papier, c’est celui de se torcher nos fesses pleines de nos immondices et de coucher afin de D.livrer et la part ta jet notre archive ADN.

Achat (Chat A, communication de son as sent zion) conseil (enclos du I), au plus vite un bon stock de papier cul/luc/lock/look et un gros cahier (kâ y est) mais numérique (nu met cri où tu pourras mettre à nu le repas d’information qu’est ton cri) pour laisser nos beaux arbres tranquilles.

Véhicule

d’incarnation

Corps

Car chair

à

nettoyer

au karcher

pour dégrossir

puis affiner

par l’usage

précis de

l’archer Kâ

 

 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS