ACTUALITÉ,  Articles,  Autobiographie,  Journal,  MES DÉLIRES,  Métamorphose

L’épais roquet au troquet du coin

Tous des cas narre sang tête

 

Son nez Tronc, sonnez trône

Totalement ride “i” cul

Hé bien Sire, sachez que je n’ai qu’une ride

et que je suis assise dessus.

Ma chair, je voue Ret orque Rê à peu près ceci :

Il est bien connu qu’il ne sert à rien

de tortiller du cul pour chier droit.

Couds-les donc voir un br onze

Si vous avez la ligne,

tirez sur votre nose

Ça y est, c’est tout droit

Quittez la zone d’eux des conta mine à Sion

Poussez la porte

et en trait.

Puis, enterrez ce que vous taisiez

dans le jardin dead haine

ça nous feu Ra d’eux lu muse

Bla bla bla mon Blase, flattez-moi

M’aide user

Il fut un temps pas si éloigné que ça encore où j’adorais aller siroter un petit café alite Hal hyène dans un troquet, me délectant du brou ha ha ambiant et des effluves émanant d’un savant mélange de café, croque Mr et Mad âme svp, tabac brun, blond, pipe, sans oublier les déo, après rasage, et le terrible cortège des effluves émonctorielles. Drôle de mélange digne d’une basse-cour, mais je reconnais que je m’y complaisais, un peu comme les gosses qui se réfugiaient dans les étables des fermes d’antan pour se réchauffer, se planquer et rêvasser à un futur meilleur. Mon père dans les années 60 se délectait de l’ambiance des bars parisiens au petit matin, où l’on s’en jetait un bien serré derrière la cravate, alors que le serveur de salle balayait énergiquement la chiure préalablement enrobée de sciure. Amusant tout de même que d’utiliser les mêmes méthodes de nettoyage que dans les écuries ou étables à bestiaux. Seraient-elles d’Augias aussi.

Les flux de nouvelles s’échangeaient comme un virus en mode survie, Nouvelles que de nom car elles étaient juste de l’ancien recyclé, tournant en boucle depuis dé mit les nerfs, d’un message frelaté ou déformé par des filtres de plus en plus épée et un processus dit de t’es laid faune art AB.

Le disque est rayé, toujours la même ritournelle, c’est pourquoi je m’abstiens désormais de consommer en présentiel ce petit Preuve âge à la couleur si évocatrice de notre deep state ou la profondeur dite habit sale de notre caverne de Platon, là où chacun y va sans gêne aucune, du partage à la cantonade de son haleine aux dévastatrices effluves, rappelant à qui veut se regarder dans un mire horror, la peste y lance des marais abritant notre chère Méduse, trônant fièrement sur nos respectives cales basses.

Allons donc, quel intérêt que de s’intéresser par exemple à la nature de notre environnement, la raison de notre présence ici, de notre vieillissement, notre dégradation puis mort après avoir perdu une à une toutes nos cap a cités et je dirais tant mieux en ce qui concerne les dents, car nous en faisons un très mauvais use âge. Passage obligé d’une inéluctable finalité d’une lente torture ? En nette vous scie sûre ? Mais pourquoi considérons-nous cette obsolescence programmée comme un processus “naturel” ?

N’y a t-il point une porte de sortie à l’usure du temps ?

Non voyons, pourquoi perdre son temps à se poser des questions sur notre met Théo, pourquoi la pluie, le soleil, la sécheresse, les inondations, les grands froids, la forme de nos continents incontinents que nous sommes, la forme de nos pays/frontières, le nom de nos pays, de notre famille, nos prénoms, la nature de nos alphabets/pictogrammes, nos mathématiques, les arts, nos sciences, nos mytho logis, nos poly tics excès terra

Que nez nie, quelques peaux de saucisson feront bien l’affaire et surtout qu’elles restent là où elles sont le mieux en terme de selle ment chie mic, à savoir sur nos yeux. Quant à nos oreilles, à défaut de miel, elles ne laissent couler que les mensonges de Circé.

Conclusion : sourds, aveugles et boucha Mer comme lasse art dîne du porc de Mars œil.

L’Amor râle de l’histoire c’est katia du Père No aile est une ordure qui nous la résume: Myope des yeux, du cœur hais dû Q.

Travail, Fonction, métier.

Un process Us

Ose arm scie toit hyène. Là aussi nous retrouvons notre ceinte trinité. Au début, on se dégote un travail tripalium ou boue lot qui nous place en tôle, parce qu’on est bourré d’entraves, que nous somme tout de travers (verrats) comme l’atour de Pi is, les porcs/corps et que l’on n’a pas encore conscience de la poutre qui traverse notre œil, alors que nous sommes grandement occupés à dénoncer la paille dans l’œil du voisin. Le tra vers donne une direction, annonce un départ.

Une traverse est un élément fondamental de la structure de la voie ferrée, car elle maintient l’écartement et l’inclinaison des rails sur lesquels circuleront les con vois. Même si Le travel âge, c’est-à-dire le nombre de traverses au kilomètre, est variable. En France, sur SNCF Réseau, il est généralement de 1 666. (6 protons, 6 neutrons, 6 électrons ). Le coup d’envoi et la cadence sont donnés, le voyage peut commencer, le convoi quitte l’hagard. On commence à verser de l’info durant le voyage.

Traversée en Musique sous l’air du ver seau

Une traversée qu’elle soit à bord d’un bateau ou celle d’une existence, puisque nos corps sont constitués à 80 % d’eau évoluant sur une planète d’eau. Oui nos vies respectives, jalonnées de pipi en couche, culottes, au lit, pleurs, sueurs froides, nocturnes, coups de chaud ect . peuvent être comparées à des traversées plus ou moins chaos tics. Pisser de joie ou de trouille, ça mouille toujours la culotte ou ça fait tâche dans le Dé core, et je vous épargne les dessous de bras. Mais en tous les cas, c’est comme la corvée d’eau dans le temps, il fallait se rendre au puits et remonter en tirant sur la corde le seau qui pesait sacrément et il fallait en porter 2 à la fois pour équilibrer la charge, tout comme un chameau porte ses 2 bosses pour traverser le désert ou comme les hébreux fuyant Pharaon. Il nous faut dont entrer dans le trou noir afin de franchir le trou de ver avant de ressortir côté troublant pour récupérer le saut qui nous a tant.

Une travée du latin trabs “Poutre” par contre représente la pièce maîtresse d’un bâtiment, sur lequel repose toute la structure, ressemblant étrangement à des bras étendus et solides comme ceux de Christ en croix mais aussi accueillant avec bienveillance les enfants innocents dans son gire on, autrement dit son tore ou cœur tourne rond parce qu’il n’a plus d’entraves. Il a fait le Met nage et bu le bouillon de Onze heure. Un coup de piste Olé dans sa soupe ça fait des bulles.

Une travée (du latin trabs, « poutre »), dans le domaine de l’architecture, est une ouverture, un espace construit ou un élément de construction délimité par deux supports verticaux constituant les points d’appuis principaux ou les pièces maîtresses d’une construction (piliers, colonnes, arcs, fermes, poutres, )1.

La « travée » au sens originel du terme est une ouverture (baie) ordonnée avec d’autres ouvertures et qui ensemble sont recouvertes d’une architrave dans le respect d’un ordre architectural grec.

Le « plein de travée » succédant à l’architrave est l’ensemble des maçonneries pleines formant une bande horizontale en façade porteuse ou non d’édifice, en structure d’un aqueduc romain par exemple, entre les baies, les arches de deux niveaux, de deux étages.

Et puis n’oublions-pas que tra en italien se traduit par “Entre

A ce titre travée pourrait se traduire par vois l’entrée ou la porte sous entendu te permettant de sortir de ta prison pour laquelle nous prions en vain. Ce qui est normal puisqu’il ne sert à rien de prier. Et rappelons que le prion est la maladie de la vache folle.

Tra verse la rue et tu trouveras un en ploie, ça ne te rappelle rien ? Autrement dit M à nu elle nous indique qu’il faut travers sait/say pour atteindre la porte du port tout comme Trou manne chaud qui finit par sortir du jeu au bout du décor, après avoir essuyé une big tempe hate. Que cette petite A verse te serve D’arbre voir.

Nos chers Deep l’OM

Cri cet os que t’as en travers de la gorge et sors celui que tu as dans le nez aussi

 Vestige moyenâgeux des anciennes corps pot rations, une fonction est un statue, mais aussi un fonctionnement attendu de la part d’une structure vis à vis d’un individu à qui elle a octroyé, un rôle, une position, sous couvert d’un titre, d’une étiquette parfois soulignée par une tenue spécifique appelée eut nie for me mais que cette structure entité peut lui retirer sous n’importe quel prétexte, surtout en guise de Rê pression si l’agent est sorti de sa ligne de conduite. Bref a commis une sortie de root tout comme Néo lorsqu’il se débranche de la fausse MA trice.

Tellement douloureux que d’ouvrir les yeux. Et seule l’Élu net de sol œil son Père mise.

Un fonctionnaire est sensé fonc (fondre en catalan) sillonner. Autrement dit, fusionner, faire corps, car il in corps porc un autre corps que le sien qu’il met en veilleuse le temps de con courir, daube et ire, au corps mi lit taire, corps médit cale, corps en saignant. Bref, tous les corps de métiers, spécificité que je détaillerai juste après.

Le fonctionnaire, bénéficie à la différence des personnes exerçant dans le privé, d’un apparent avantage en raison de la garantie ou stabilité de l’emploi. En effet on détecte une onction qui peut apaiser le feu du rasoir que peuvent générer ces postes manquant de créativité. Mais attention toutefois à l’extrême onction qui guette ces agents Smith inconscients de ce que cachent les angles morts ou les trompe l’œil de leurs bureaux d’apparente toute puissance, depuis leur aire de petits aiglons à la chute annoncée. Ces administrations aux complexes et lourdes chaînes de commande ment dont les rôles consistent à jouer les bourreaux de l’ensemble de la société, tout comme d’aveugles et puissants rouages broient le moindre petit obstacle. Triste chaîne de sol hydre a ripé.

Un corps de métier est intéressant à bien des égards parce qu’il implique une place de choix pour la créativité, donc moins de répétitions si ce n’est des gestes précis tout comme un orfèvre, un tailleur de diamants etc. Dans le mot métier, on peut détecter un met, qui est un terme plus subtil permettant de décrire un plat délicat, raffiné, confectionné avec amour, issu d’un hier (ier/ire), un passé compris, intégré d’une ancienne colère pour laquelle on a trouvé une explication donc une réponse, afin de la transformer et lui permettre d’éclore sous une forme évolutive, créative. A ce titre, lui attribuer un corps devient intéressant, parce qu’il a l’avantage de pouvoir évoluer en se réinventant, afin de s’améliorer et livrer chaque jour la meilleure version de soi même, car le mème répétitif a été dépassé et s’est transformé en un accent circonflexe, ni grave ni aiguë, juste et équilibré, conclusion d’un pied d’égalité reconnu et accepté. A l’image de Pénélope dans l’Odyssée qui chaque jour re met son ouvre rage sur son métier, afin de faire et défaire le tissage de son étoffe ou étole jusqu’à ce quelle soit parfaite, en attendant le retour de son roi bien nez met.

Voici un lent processus de transformation, dé pu ration d’un individu, tout comme l’orpailleur nettoie inlassablement des tonnes de terre eau riz fer en quête de belles Paix Pi eat.

Miss ion tri âge. Un pour tous, tousse poux reins !

Car la peur n’est qu’absence d’amour dont tu mourras

Reste l’artiste qui sera en mesure d’étudier sans exception aucune, toutes les disciplines planétaires, d’en extraire les concepts, d’en faire une thèse, anti-thèse et synthèse afin d’en tirer une nouvelle conclusion, une sorte de point final à l’issu d’un long ouvrage, auquel pourrait s’apparenter notre existence à travers ce corps ou véhicule corporel, étant lui même l’aboutissement d’un lent processus d’affinage, résultant d’une très longue chaîne de reproduction in vitre O comme Omega sur de nombreuses générations ça cri fier, que nous devons aussi explorer par un minutieux travail d’introspection, d’étude approfondie de soi, tout en rectifiant au plus vite le moindre petit défaut repéré et en partageant cette conclusion sous forme d’un message numérique comme je m’efforce de le faire chaque jour dur a/n T.

Île ia toujours qq au bout du fil pour te répondre, mais c’est à toi de parler le 1er

Quelques anagrammes du terme artiste apportent suffisamment d’eau à mon moulin pour que j’attire votre attention sur eux.

Triates qui se traduit par triplés en espagnol relatif à la trinité ou du verbe trier à la 2e personne du passé simple, soit fais le ménage dans ta tête encombrée de vestiges de fausses croyances. Ou tri hate, effectue le tri de la haine en toi pour obtenir ton futur habit de Soie.

Attirés, oui comme les insectes la nuit par les lampes auxquelles ils peuvent se brûler les ailes, évoquant le Mythe d’Icare, mais peut être salvateur si l’on s’approche intelligemment ou à la juste mesure à tel point que l’artiste équilibré n’a pas besoin de Fans pour se nourrir, mais plutôt les nourrir parcimonieusement tout en les incitant à en faire autant et même le dépasser visant ainsi leur autonomie, indépendance ou souveraineté.

Attiser, comme un feu que l’on entretient, tout comme en des temps reculés un homme du groupe était préposé à la maintenance du feu, du foyer, source vitale pourvoyeuse de chaleur, de lumière, de sécurité et au final de nourriture prédigérée par la cuisson.

Restait, comme peuvent le faire certaines personnes pourtant en mesure de partir, mais qui choisissent de ralentir leur cadence afin d’encourager, renforcer et soutenir les plus faibles, veillant à ce qu’il y ait le moins de casse possible et que le plus grand nombre dans le groupe arrive ceint et sauf.

Traites, comme l’on traite un dossier, des humains, des animaux, des objets, son environnement ou l’on trait une vache, une chèvre, une brebis. Mais aussi un trait de caractère qui peut se révéler ou surgir au moment où l’on s’y attend le moins aussi bien pour le principal intéressé que pour les autres protagonistes.

Stérait ou mesurait du bois comme le papa de pine occhio peut-être, stocker du bois sec pour l’hiver après avoir pris quelques volées de bois vert. Ou se tairait le temps de trouver comment la dire cette vérité en Soi.

Attiers ou pommes cannelle, recouverte d’épaisses écailles, mais dont le fruit est blanc et sucré. Serait-ce encore une allusion au fruit du péché, de l’arbre du bien et du mal ou de notre cerveau et des 2 petites voix ?

Tirâtes du verbe tirer, comme l’on tire un animal comme une mule qui refuse d’avancer, un enfant capricieux, ou haler un bateau le long d’un côte, bref traîner un poids plus ou moins mort. Allusion peut être au sac à dos d’images sépia ou de notre boîte de Pandore sur notre dos. Fardeau que nous refusons de poser et d’ouvrir afin de vider nos malles poussiéreuses entreposées depuis trop longtemps dans nos greniers à l’image de nos cerveaux encombrés de vieilleries moisies bonnes pour le feu salvateur.

Petite Pâtis scie aire, Ose arms scie toit hyène

Soûlé fourches ? Co dîne ! 

 

En ceinte d’une belle Bose

Mais ma chair, il est bien connu que là m’édite sens émet dis cale ou le contraire à l’arrêt flexion. Si tu veux changer de ligne de temps, fais comme Mr houille, lâche ta Bose, ou vide ton sac de pèle rein plein Ara bore de ta ire découlant de ta N, plutôt que rien parce que tu nies ta N. Redeviens un mat un fou chantant Ô sole Mio (eau sol aimer io (je/jeu). Mais à une con diction, c’est de quitter les extrêmes. Il n’est plus question là de jouer les bisounours et les petits lâcheurs de crottes de nez dans les médias sociaux. Chacun y va de sa boule puante pour surcharger les flots tu mules tue eux, charriant les déjections comme le font certains, créant in pu nez ment dé day charges pub l’hic.

Remarque comme ça tout le monde en profite et si ça peut en inspirer certains à s’auto-réguler et ne plus le faire, cela peut-être considéré comme une pub cri antre de ce qu’il ne faut justement pas faire. Le problème, c’est lorsque le processus de mimétisme est en excès d’un des 2 côtés de la balance. La balance est neutre et doit toujours revenir au point central à l’aide d’un contre poids, en l’occurrence en ce qui concerne la pesée des âmes ou de la nature humaine dans ce qu’elle a de bien ou de dé test able, il est impératif que chacun accepte de grande ire et pour ce faire, il n’a d’autre choix que de s’observer en toute eau netteté. Autrement dit, reconnaître ses eaux troubles où les vilains petits Pi Ra Na (Na nerf comme les garnements) s’agitent frénétiquement, en hyper vis gilles anse deux tours hate, prêts à fondre sur la chair pas toujours très fraîche d’ailleurs qui passera a portée dedans.

Loue y hais-tu ? Houx étude ?

La seule différence entre un bisounours et un hater se situe au niveau de l’amplitude de leur slalom. A chacun sa technique me dit Ra tue. mais il n’en demeure pas moins qu’ils surfent sur des feuilles de houx. Le 1er reste prude amant sur la partie lisse, alors que le second “fleurte” avec les sommets et ses fesses en pâtissent lorsqu’elles rencontrent l’épi camp au risque d’y rester accroché, tout comme les capitaines punissaient leurs math lots récalcitrants, en les ligotant au sommet du mat, en faisant contre leur volonté des vigiles en 1ere ligne, exposés à toutes les tempêtes ou voyant à l’horizon se rapprocher d’ange heureusement un énorme iceberg.

Question de point de vue, tous Rê son. A vos pâtons.

Houx hais-tue ?

Tu l’auras compris, il existe une 3ème voie, certes moins Chaos tic, mais pourvoyeuse de Chaos line, incontournable composant voire ingrédient, intervenant dans la fabrication de porc selle aine de Limoges. Le but étant de redevenir un ailé faon rose dans un ma gazine de port scelle haine. Pour ce faire, il suffit de se positionner au centre de la feuille où tu auras un excellent point de vue central, ni trop ni trop peu, mais un juste milieu et tout comme l’eau de pluie se canalise et s’écoule depuis la noue de ta toiture, tu te laisses sagement glisser comme de doux pleurs de joie, sans inonder qui que ce soit de tes larmes de rage puisqu’elles sont désormais canal lisez.

D’autant qu’à l’arrivée t’attendent sagement les free Dé faon dû aux propriétés salvatrices car riches en vitamines C excellente pour renouveler, oxygéner ton sang et donc te Ra fraîche ire les idées. Tu ne vois plus rouge lorsque tu avales sagement tes bonbons sucRês et assis du lait parce que sailor deux là Rê crée.

Indochine nous chantait : ” Part te nerf partie cul lié, cherche partent nerfs particules hier “. Sache que ta bourse est pleine, mais qu’il n’est plus temps de jouer les ourses mâle lait chais.

Chaque nuit tu pars écrire en Bi N.O.M ta liste de courses pour la journée à veine ire ou heaven ear et chaque matin tu te réveilles au son de ton alarme et selon la recette que tu con coq te Ra avec tes petits bras (arms) durant tas jour nez, tes larmes seront de joie ou de tristesse.

NEW Con figue MEN

Gens visage serre rieuse ment la création d’un journal call Harbor hâtif qui serait composé de nos plus belles Pearl que nous puissions en bon Bi Joues t’y es en filet D. perles Nacrées à l’aide de tout ce qui est ça craie.

Depuis mon antre hume hydre !!!! Jeu te Ra conte

Nez sens du journal collaboratif des Ectoplasmes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS