ACTUALITÉ

L’acte tue all hit T

 

Salut l’âme « I », nous sommes fait d’information, et nous baignons dans une mer d’informations.

Notre Rê alitée est à l’image de la goutte d’eau qui demande : « Mais elle est où la mer », la réponse tu la connais, elle coule de source si j’ose dire « Tu es dedans, et tu es une part d’elle, fractalisée »

Autrement dit, tout nous parle à chaque instant, les événements, des plus anodins aux plus violents ou marquant, les objets de notre décor intérieur, l’affiche publicitaire, le titre d’un bouquin, ta série ou ton film que t’adores ou qui te révulse,  le fruit que tu as soudainement envie de manger, la chanson qui tourne en boucle sans crier gare dans ta tête, et dont tu ne peux pas te débarrasser, des images qui envahissent ton Esprit, le bébé qui hurle dans la rue en bas de chez toi, le chien du voisin qui aboie sans fin, la facture que tu n’attendais pas, la panne de voiture, les avaries sur ta maison, les attente A, les mouvements sot scie haut, tes douleurs et odeurs corporelles, tes éructations, indigestions, flatulences, boutons sur la peau, tout, absolument tout jusqu’à la moindre crotte de chien sur le trottoir t’informe, et tu es là pour le voir, c’est Ça voir, père ce voir.

L’expression populaire « Tout est bon dans le cochon » est loin d’être anodine (âne haut dîne). En effet, c’est un énorme repas informatif qui nous est proposé à chaque instant, et nous sommes là pour ça, pour participer au banc key (la clé qui permet de transformer le ça voir) . Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. L’âne, c’est le véhicule qu’utilise le Christ pour se déplacer et porter la bonne « part all », la bonne part qui appartient à tous à travers ou par les rôles que nous jouons.

Le banquet auquel tu t’es invité te propose 2 versions, une cool œuvre où tu es incité à l’aide de longues cuillères, à donner la béquée à tes voisins, qui en retour te tendront bien volontiers la leur, et l’autre version où tu restes famélique ainsi que tes part te nerfs (de la guerre) devant un plat débordant de vic tue aïe sensées tuer la douleur si partagées avec équanimité.

Notre actualité est donc loin d’être sans intérêt sur le plan symbolique, et nous permet à l’aide de quelques outils d’interprétation de communiquer avec La Source, l’Origine de la vie qui cherche véritablement à parler avec nous. A nous donc de faire l’effort de voir, d’écouter, de goûter, de sentir, de décrypter et d’interpréter cela en langage clair. C’est quand même cool et une sacrée bonne nouvelle que de ne plus avoir besoin d’inter m’aide hier.

Alors, prêt, par T, Ô boue le haut…suivons l’acte tua lit T.