ACTUALITÉ,  Autobiographie,  Journal,  MES DÉLIRES,  Métamorphose

La marque de lab êtes

Ta marque de Fa brique ou ce qui te caractérise

Mon Absolutely Fabulous cas moufles laid au cœur du Fab hyène club

Mise à sac de mon cas et de ma case en moins

   Confit dense sur mon long con Phi nez ment

LOG O personnalisé chez le lot de gosses

Comment j’ai suivi puis quitté le trou pot pour te dévoiler Ma true Peau, camouflée sous mes vie œil pot. Témoignage visuel et auditif d’eux-là décades danse ; Sixte tease (60’s) Sève haine tease (70’s), hais tease (80’s), nein tease (Nie N 90’s) , Nouth tease (2000’s-Néant, rien, Ground zéro, le plancher des vaches), Tout hait nie ten (2010’s) Toué nie twin nie (2020’s)… ?

Au cœur de la Krieg Bordeur land des songes

Non je n’attise plus, je ne charge plus la foule en D.l’ire, mais je monte en charge ma Batterie de poux laids, arrivée au cœur de l’ordonnateur de ma centrale nuque clé air.

Depuis le plafond de ma Chape pèle Sixtine, je recueille la sève émanant du savant mélange de ma haine, pur produit de ma négation, qui suinte des murs de ma cage Thora Sic et de ma boîte crâne hyène. S’pore ad-dicte ment, je plisse mon nez busqué lorsque j’inhale cette odeur tellement musquée. Mon visage laisse deviner par intermittence ma valse hésitation entre un rictus annonciateur de ma déchirante colère ou d’un rire à gorge déployée. Puis après moultes hésitations, je laisse se dessiner un léger sourire, parce que je ne suis plus dupe de moi-même. Je savoure le neck tare de ce que je considérais aveuglément comme une prison. Je lèche mes plaies depuis mon point zéro, mon plancher des vaches et j’aperçois mon jumeau qui traverse lentement la plaine pour me rejoindre enfin.

Esprit corrosif aux paroles acerbes. Pour atteindre les plages de mes bleus lagons recouvertes de sable blond, cela nécessite d’échapper aux dents acérées de mes requins totalement marteaux et aux déchirures de mes blancs coraux nés d’une si lente sédimentation.

La veine ment de lab hate

Mon trait legs amples chaussée de mes bottes de Seth lieux est désormais ma devise, mon fer de l’anse, oui faire fondre tout doucement mes bourrelets d’amour car la viande n’en sera que plus tendre et plus juteuse.

Dans ce monde blindé d’artistes en herbe qui ne souhaitent d’ailleurs jamais lever les yeux de leur pré carré recouvert d’herbe pourtant si grasse et qu’ils défendent becs et ongles, alors que leurs mamelles gorgées de lait les font souffrir d’une Ma mite aiguë les incitant à nourrir leurre veau. Hélas ils préfèrent le faux mage ; combien parfois il est pénible de continuer inlassablement de jeter des graines sur des terres que j’espère suffisamment arables ou des grains de blé à des poules en liberté, mais qui choisissent de se cantonais à l’aile vache en batterie d’artillerie côtière prêtent à tirer à vue dans le fion du 1er coq imprudent qui passe trop près.

J’en ai ma claque d’entendre à longueur de vidéos sans fond, des soit disant éveillés alerteurs, balancer de sempiternels “réveillez-vous”. Mais c’est vraiment l’Hôpital qui se fout de là charrie t’es, les borgnes prétendant guider les aveugles vers la lumière. Prenant une lampe de poche sous leurs yeux effarés pour une vérité libératrice des esprits en door mi.

Du goudron et des plumes aux géants aux pieds dard Gilles

Alerteurs qui non contents d’arborer fièrement une avance sur leurs con génères, se targuent d’incarner une pure lumière et spire ris-tu alité, le tout asséné de leur vertigineuse hauteur équivalente à celle d’un nabot perché sur ses talonnettes Hitlériennes, mais tout de même affût blé d’un magnifique pied bot. Du coup, ça me laisse septique pour le prochain Irish Celtic Step dancing. Autorité à 3 balles dans la nuque, condé sang danse allant parfois jusqu’à la moquerie. Ça me laisse rêveuse parce que j’ai beau observer attentivement mon reflet dans le miroir tous les matins, je suis bien forcée de con se tâter, onanisme oblige, que j’ai pas fini d’as tiquer mes asticots dans mon propre pool aillé, parce que crois-moi que c’est pas beau à voir et qu’il y a encore un sacré paquet de tâches à effectuer et à nettoyer, ça va avec. Oui, je te fais un prix de gros pour le lot. Emballé c’est pesé.

Heureusement que Rê veiller vous, parce que qui l’eut cru chez Lustre u cru mais vous n’êtes vraiment pas assez cuits ! Si tu veux pouvoir traverser à gué pour déguster “en famille” ton jaune d’œuf moelleux, il te faut le cuire Hala coque mon cher Khali mérou pour pouvoir t’asseoir confortablement sur le blanc Banc immaculé. Ben oui, pour le coup, quand t’as arrêté de chier partout, ton siège te sert aussi de table…c’est cool ma poule, non ?

Un bot est le diminutif de robot et en informatique dans le cadre de jeux vidéo, les bots sont des adversaires artificiels qui miment le comportement de vrais joueurs, pilotés par l’ordinateur, permettant ainsi de jouer seul à un jeu multijoueur.

C’est « un programme informatique autonome supposé intelligent, doué de personnalité, et qui habituellement, mais pas toujours, rend un service ». Le terme « personnalité » est justifié par l’auteur par l’anthropomorphisme plus ou moins prononcé dont le bot est l’objet. La supposée intelligence du bot renvoie à la notion d’intelligence artificielle proposée par Marvin Minsky et qui consiste à « fabriquer des machines qui font des choses qui, accomplies par l’homme, demanderaient de l’intelligence »2. Le (ou les) programmeur(s) du bot ont donc bien conscience de l’absence d’intelligence humaine pour leur bot, alors que les autres humains, comme les internautes, ne sont pas nécessairement dans ce cas.

Il existe une taxonomie proposée par Stan Franklin et Art Graesser3 qui situe les bots dans la famille des agents autonomes artificiels. Les bots sont développés principalement pour effectuer des tâches répétitives. Ils sont également utiles lorsque la rapidité d’action est un critère important, avec par exemple les robots de jeu, les robots d’enchères, mais aussi pour simuler des réactions humaines, comme avec les bots de messagerie instantanée. À l’origine, les bots sont préférés aux humains pour les soulager de tâches automatisables mais également parce que leurs capacités sont supérieures sur les tâches qui leur sont données.

Des bots peuvent être utilisés pour effectuer une attaque distribuée contre des services internet

 

Dise Ein heurt de l’esprit ceint

Les griffes de l’ennui à je gère mes quartiers du Dé

Je me fous totalement d’être la 1ère de quoi que ce soit. Que m’importe, puisque nous sommes tous à la base des artistes plongées délibérément et avec notre accord dans un environnement scolaire spécifique et unique, nous faisant oublier qui nous sommes.

A quoi bon se bag arrêt ?

Tu m’étonnes qu’on en ait plein le dos !

Un designer, c’est tout simplement apposer sa signature sur les faces du dé du dis D. ou comment tu as voyagé dans ce monde d’injuste tisse apparente en tant qu’artiste unique comme tous les autres, afin d’arriver à une synthèse, un point final, une signature, un logo, un style Ô reconnaissable entre tous. Bref développer une patte symbole de la légitimité de ton parcours unique ou laisser une trace de pneu mot tore axe de las D’âme au cas mêle ia. L’animal ou Alpha a transformé ses griffes de la nuit capables d’éventrer tout et n’importe quoi en un génial créateur de haute couture.

C‘est signé Furax ! Quand les cocottes s’emballent.

Pour ce faire, il te faut cesser de singer Beth ment ton prochain, plutôt l’observer afin d’en tirer leçon à travers la voie du Tao ou l’accomplissement de ton Omega. Singer est une marque de machines à coudre et tout monde sait combien Maille taie l’or is seau rich et que notre bouche avec ses mâchoires et ses dents s’apparente selon l’usage, à une terrible machine à coudre souvent prête à en découdre ou tricoter soit notre linceul, le vilain gilet aux 2 trous plus grands pour passer les bras du Père Noël est une ordure ou au final la belle robe de soie de notre Soi qui ne tire aucune gloire d’avoir juste accompli son de voir, qui était de triompher de lui mes.

Ce qui ne veut absolument pas dire que tu es supérieure à qui ou quoi que ce soit. Dans une gigantesque école artistique à la trou Manne chaud où comme son nom l’indique tu es progressivement invité à développer l’art du tisse âge de la somme de tes tics ou défauts que tu as petit à petit corrigés, tu n’as d’autre choix que de montrer l’exemple afin d’inviter chacun à en faire autant en délivrant un message juste et personnel en toute humilité sans tomber toutefois dans le pathos et l’auto flagellation. Merde, un peu de tenue tout de même et de ça voir vivre.

Des ponts de concepts ou le sceptre du con

En tant que Dise ein heurt éveillé, tu t’engages volontairement sur la voie de celui qui exprime avec éthique sa gène hait tics. Autrement dit, tu te prêtes à exprimer sous forme d’un ouvre r’âge numérique et de ponts entre la multitude de concepts issus de toutes les disciplines planétaires, l’ouverture de ta boîte de Pan d’or, ce qui implique bien évidemment que tu ne dois pas tomber dans le travers de faire la roue et donc de te la péter, parce que animé à tort d’un quelconque sentiment de supériorité ; le but étant de susciter l’éveil de chacun par l’inspiration qu’engendrera éventuellement ta confit dense, un peu comme des amoureux sur l’eau rayée. Ainsi ta part du col hybride dûment effectuée contribuera sérieusement au Dément tell ment de l’Otan.

Je ne comprends rien ask tuera conte

hé bien achète-toi un l’or gnon et un seau no tonne

Après tout, ce ne sont pas les ” Nonnn, c’est pas vrai ” qui manquent

Nous sommes tous de grands cri mine hell

Niouze l’hater depuis mon Nez Pad

Mène un gîte et rage dedans aux douze coups de Mi nuit depuis mon lit médit cas lisez. J’ai parfois mal aux doigts à force de taper dessus comme lorsqu’on m’assénait un autoritaire : ” Pas touche, c’est pas pour toi. ” lorsque j’étais une enfant débordante d’insatiable avidité. Remarque j’ai grandi et le fait est que du coup j’ai dérivé à l’autre extrême et m’abstiens bien volontiers de ce que d’aucuns ne pourraient imaginer pouvoir se passer pour que leur vie ait un sens. Mais je suis riche d’autres choses qui ne se mesurent que difficilement sans un outil que nous possédons pourtant tous en série, à savoir : notre tête, notre nez et notre cœur mais parfaitement alignés.

gela rate qui se dit late, Gel foie quiet pas droit

Quoique à bien y Ré flèche ire, mon avidité n’a jamais véritablement était matérielle, mais plutôt informative. Comme je te l’ai déjà rapporté ma toute 1ère phrase ritournelle ponctuée d’un petit index pointé vers l’objet de ma curiosité, était un maladroit : ” Qu’est-ce que c’est ça ? ” Je voulais tout comprendre de la nature de mon environnement.

Alors je te le demande : ” Pourquoi nous arrêtons-nous en si bon chemin ? ” Pourquoi ne continuons-nous pas jusqu’à percer les mystères de notre Monde ?” ” Pourquoi n’intégrons-nous pas les messages répétés depuis des mis les nerfs ? “

Moi aussi je radote comme les vieux croulants édentés, véritables châteaux de sable en plein col lapsus. Tant mieux me diras-tu, comme ça ils arrêtent de mordre leur prochain. Mais j’ai limé mes dents ou plutôt je les ai plongées dans le ver Adam, afin de nettoyer avec ma langue toute rose mais tout de même dotée de poils, les angles de mes angels aux culottes crottées, car ils ne savent pas encore maîtriser leur Sphinx terre Annales logiques.

Oui, d’une certaine façon je lèche le cul de mes chatons comme maman chat jusqu’à ce qu’ils apprennent la propreté et parfois je régurgite des boulettes de poils preuve de mon animalité. Je fais la toilette du chas de l’aiguille afin que l’on puisse faire la mise au point et introduisions le fil des fils enfin réveillés à leur tâche commune de tailleurs pour d’âmes.

 Défèque Niouze Made ia

Passe-moi une Krieg qu’on fête ça

Le Camp délabre de la curée de cul cul niant

ia du monde au balcon chez la plus conne de tous, perchée au 1er balle con du bal des vampes ire, l’index fièrement enfoncé comme un sexe d’ohm jusqu’à la garde du trou sang fond dément de leur pu pille dit latté de l‘Ana Sion, arborant fièrement leurre œil de biche, s’y prenant comme un pied dans le tapis, mais fêtant en cœur dans une danse Ma cabre de Mr ce gain, une sombre Noce dont la Messe processionnelle devait être dite sur l’eau Tell dû ça cri fils.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS