DREAM/MADRE

Parachute en famille

Rêve nuit du 13 au 14 novembre

Dream/Dre âme/Ma Doctoresse de l’âme

Nu « I »(Droiture) « T »(équilibre)

-Déménagement=Changer ses meubles de place=déplacer ce qui stagnait.

-Nouveau travail secrétariat= secret tare/art IA=lis tes Râtures.

-Rédaction aisée de textes=Début de met tri « en ce » Langue âgée de l’amatrice.

-Personnel/équipe en blanc accueil chaleureux=Perce on elle/Epie eux du Q.

-Randonnée=rang don né dans les données sur le parcours du chemin.

-Paysage de moyenne montagne= relie « F »=relier et relire le faire/fer=nouvelle action.

-Famille père/mère/2 enfants habillés en noir=polarités masculine et féminine adultes et enfants=alpha et homme méga et le chemin entre les 2 états d’être.

-Chargés de bagages=bas/bât gage=garantie pour une lourde dette qui vient du bas (ombre).

-Parachute blanc/pente entraîne toute la famille dans les airs=L’esprit souffle et entraîne le voile de l’oubli.

-La famille est entraînée par le vent, harnachée au parachute, jusqu’au fond d’une grotte très sombre, puis ressort sans le parachute pour reprendre son chemin à pieds avec moins de bagages à transporter, juste qqs sacs.

Un ter prêt à zion :

Les vieilles croyances commencent à bouger, pour laisser place à de nouveaux réseaux et agencements. Une nouvelles compréhension de la Matrice se fait jour (Le Mat, dernière carte du tarot de Marseille (Mars Œil), celui qui repart allégé, ayant compris tous les rôles du jeu, mais n’oubliant pas que c’est un éternel recommencement, et rice, le riz en angle laid qui symbolise l’abondance de ce qui nous habite en ombre et en lumière, une Union fertile est née sait sert. Matrice contient aussi en quelque sorte « ma tri en ce », ma trinité ou tri unité. Je suis plusieurs en un, et je suis invité(é) à faire le tri en moi, afin que tout le monde retrouve sa place, son rang. Aligner toutes ses têtes. C’est tout de même plus facile d’être alignés et calmes pour franchir une porte à plusieurs.

Lire la Matrice en âme matrice, devient désormais une nécessité (née cécité) désormais incontournable, quand tu sais, tu sais, donc, tu ne peux plus faire mâche in art hier/I air.

Les membres de mon équipe côté troublant sont heureux de m’accueillir, afin de faire le pont entre le trou noir et le trou blanc en parcourant le trou de verre dans lequel la mise à nu dans un but de transe pas rance est obligatoire.

La rang donnée avec bagages symbolise le chemin de vie sur terre avec nos mémoires, nœuds Rhône (un long fleuve), tout de noir (roi de la N) habillée, la famille papa/maman/garçon/fille symbolise un individu avec ses 2 polarités, son Alpha (All Fa) et son Omega (Homme méga).

Le parachute (Chute et silence) symbolise une forme de protection, gonflée par le souffle de l’esprit lorsque le voile de l’oubli commence à se lever. Quand on ne sait pas, on se T.

Puis l’esprit entraîne la famille toujours accrochée à son parachute jusqu’au fond de la grotte très sombre, celle de plat ton (Plat=sans relief ou repas-Ton= celui qui donne la mesure). C’est le symbole de l’ombre qui nous habite et qu’il est temps de réintégrer…affronter ses démons (monde S=chemin)

Elle sort de la grotte ayant laissé le parachute, repart à pied et reprend à la main les quelques sacs qui attendaient comme si elle avait intégré une nouvelle compréhension en atteignant le fond de la grotte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS