ACTUALITÉ,  Articles,  Journal,  MES DÉLIRES,  Métamorphose

L’étoffe de Thot

De quelle étoffe es-tu fait ?

Ô mon gentil petit Marsouin, quand cesseras-tu donc de te battre le jour et la nuit ?

Quand commenceras-tu à préparer ton vieil individu pour l’autre monde ?

Shakespeare pièce Henry IV

M.o.n l’ivre de chair

L’eux bon grain d’eux lis vrai

Idée au gramme

Sens foi sur le met t’y es tu re mettras l’ouvre r’âge.

Seigneur, je renais du sommeil et je suis prêt à entreprendre toutes les tâches de ce jour en te les offrant. Fais que toutes mes pensées, mes paroles et actes soient sacrés et purs. Fais que je ne blesse personne et que personne ne me blesse. Daigne me guider et me diriger tout au long de cette journée.

**************

Seigneur, les tâches de ce jour sont maintenant accomplies. Je remets à tes pieds toutes mes actions, toutes mes paroles et toutes mes pensées. Je te prie de m’accueillir, je reviens vers toi.

Paroles au réveil et au coucher de Jean Marie Bigard père son âge bigarré (Cerise sur le gars taux big carré) et con trop verset originaire de Troyes. N’oublions pas que dans le mot trop qui au passage est aussi une allure intermédiaire chez le cheval, réside la corde (rope) pour se pendre, tout dépend si c’est par le cou, ce qui sera fatal ou par le pied afin d’inverser son regard sur que l’on observe.

Les N.O.M S doivent révéler leur fonction

Troye en Un

Le bond lab Ruth et le true en

Quête où vîmes

T’es Ô logis

Études tes haut loge hic

Études d’air eux légion a pli key

Ruth la mot habite née au Pays de mot Ab,

ceux venant des yeux du cœur

Elle est l’Art hier grand-mère de Daoud/papou

Le temps de l’épure à Sion

dans mon Ab domaine

Et si tu dévoilais la femme en toi

Dit eux a or heure date y aide

Nouvelle Alliance, le temps des noces entre Adam et son autre côté, sa part féminine, son inconscient, son pote ou potence ciel ou son non encore accompli.

Le magie se taire deux mets yeux vu

Quitter le Purgatoire terrestre ne peut se faire qu’à condition d’avoir effectué le tri en Soi.

Pour t’affranchir du purgatoire terrestre, veille à tailler ta vigne, à effectuer le tri en toi afin de t’aligner, et pouvoir enfin franchir la Pure gate du Roi

Commun paix sur une toile sire Rê

Amusant comme la façon qu’a de franchir la porte maternelle le nouveau né, est révélateur de sa volonté, et de son courage à affronter ses propres démons dans ce monde dit d’eux “3 D.” qui n’est que représentation extérieure de l’état de notre intériorité, afin de nous offrir un merveilleux feed-back en temps réel, que nous puissions nous rectifier au fur et à mesure, tout comme lorsque nous peaufinons une esquisse en commençant par une ébauche, jusqu’à la remise de notre copie finale prête à être exposée. Notre haute heure, notre large heure et notre prof onde heure. Notre ceinte tri unité.

Je fais partie des nourris sons que l’on a dû extraire de sa caverne, sa grotte, son refuge ou son refus patenté d’affronter sa nouvelle réalité à coups de for cep sssss, tout comme les centurions flagellaient à coups de cep de vigne leurs troupes, afin de les tenir en respect, rentrer dans le rang. Chacun son rang, sa place, dans le jeu deux mains, “Je” dévie L’UN.

EDEN =jouissance=Aide haine

NEDE=Nous connaîtrons=La haine nous aide

Jeu trie côté

Une maille allant droit, une m’aïe allant verre. Tout comme les hommes en terre D’hisse land tricotent leurs pulls, je m’occupe de transformer maille après maille mon tricot, mon tisse su de chair, afin de l’offrir en “ça cri fils”. Depuis mes pieds et mon talon d’Achille en relation avec l’achillée plante de la guerre et pansant les plaies du guerrier, je descends le long de mon arbre Séphiro tic (contenant d’énergie donc d’informations) traverse lentement mais sûrement mes 3 matrices corporelles, mes trois champs de cinabre, vers ma mise à nu, ma transparence par effet de peau lit s’âge.

3-Matrice crânienne ou cinabre crânien/Golgotha-Baptême (lieu du crâne)

2-Matrice de feu ou cinabre thoracique ou baptême du feu

1-Matrice d’eau ou cinabre Pelvien ou baptême d’eau

Mes Display D’Égypte

Display signifie, exposition, afficher, étalage et même visualiser. Le processus des 10 plaies d’Égypte est très important à saisir. Il nous faut toujours tenter d’extraire le principe qui s’affiche en filigrane, afin de nous libérer en Esprit de nos croyances limitantes. Tout comme les Hébreux sous la guidance de Moïse ont pu quitter à l’issu des 9 refus de pharaon, la terre d’Égypte. Égypte camoufle de nombreuses significations. Dans la tradition hébraïque, on parle de 70 niveaux (Soi sente dix) de lecture/interprétation pour chaque mot. Ce qui nous laisse une marge énorme, afin de sortir des pièges confondant et très limitant des traductions littérales donc, compressées des textes de tradition des religions du livre.

Ceci étant, cela peut s’élargir à la totalité des mots, la nature des textes et quelle qu’en soit la langue. Cela nécessite toutefois d’y consacrer du temps et des études approfondies, certes, mais ça en vaut la peine, car c’est à ce prix que l’on redécouvre la richesse de nos Abysses. Tout comme le héros du film sus nommé interprété par Bruce Willis qui au péril de sa vie se jette courageusement dans cette faille sans fond et sans garantie de retour pot cible, sans changement par retournement en Esprit et en corps, afin de préserver le précieux con tacte avec son bestiaire intérieur avec lequel il ne pourra faire l’économie du maintient de la paix par communication con se tente.

Pharaon joue le rôle de l’Adversaire, celui qui génère chez le peuple hébraïque en exil, la force de puiser en lui le désir de libérer son potentiel inaccompli jusqu’ici frappé de stérilité et de sa mise en esclavage. (S clave âge, voir la maladie de l’ergot de seigle atteint par le champignon Claviceps purpurea qui provoque chez les personnes ayant consommé le pain contaminé des hallucinations puis des douleurs atroces et pertes de membres et enfin la vie par obturation des extrémités des vaisseaux sanguins, ce qui entravait toute circulation. Mon second prénom est Claudine et je réside dans une des régions la plus atteinte à l’apogée de ces épidémies. Région réputée pour souffrir d’enclavement routier, mais aussi des esprits où l’on avait pour coutume d’y expédier pour une longue durée de réflexion les militaires ayant manqué à leur devoir ou trop encombrant selon les autorités de l’époque. Claudine évoque un repas à huis clôt (soit non si le oui/huit est clôt) des vêpres, où l’on a que trop tendance à ergoter. Toutefois, si l’on reste attentif aux détails en s’ouvrant, tout comme la boîte de pandore dont on aurait trouvé la clé (cl), ce repas du soir (dîne) cache le métal précieux qu’est l’or (N° atomique au)

Les vêpres sont un office dont le nom vient du latin ecclésiastique vespera, qui désigne l’office divin que l’on célèbre le soir1. Ce mot latin est lui-même une translittération du mot grec ἕσπερος / hésperos, qui veut dire « coucher du Soleil »1.

A défaut, cela s’apparente au massacre des saints innocents, à savoir que si l’on refuse de faire le travail intérieur nécessaire en tant qu’Hébreu en terre d’exil que nous sommes tous, nous restons des Égyptiens ( terre d’enfermement) dont le pharaon (Mc Rond) incarne un des saints innocents, tout comme nos élites devenues nos esclaves de leurs esclaves (nous), enfermées qu’elles sont dans leur terre d’Égypte les maintenant par notre attitude infantile, à un poste qu’elles ne peuvent quitter tant que nous ne faisons pas individuellement et pour l’intérêt du groupe (service à au truie ou true I), le travail nécessaire du retournement intérieur, au cœur même de notre geste à Sion interne.

Geste ou guest, donc invité à Est/être G ou God/ Dieu qui est notre dog ou chien de garde. Il ne nous quitte jamais. La lumière se l’Eve à l’Est.

Car n’oublions pas qu’en tant qu’humanité, nous sommes tous enceints de notre enfant Divin, dont la naissance ne dépend que de notre éveil et volonté de travail sur notre bestiaire intérieur (Nos zoo du bât) qui faute de quoi devra trouver issu à son désir d‘express Scions par le biais d’un miroir humain ou situationnel dans notre quotidien. C’est ainsi que nous sacrifions les innocents. J’en ai fait la mère et QI S’hante expérience cet été en Su hisse transformée en sue Is. Ce fût show mais pas une voie/voix sans issue ou un suie side.

C’est à l’image du fœtus qui allie su du 6ème mois de grossesse arrive à la fin de la 1ère étape de son processus de développement. A savoir qu’il est viable corporellement, mais doit effectuer un retournement (Teshuva/T chou va) afin de recevoir une autre information durant le 3ème et dernier trimestre de guest à Sion, à l’issue de laquelle l’enfant à venir passera de la Matrice d’eau à la seconde, Matrice de feu avant d’y découvrir la matière où lieu d’expérience où il sera invité à développer la matrice du Crâne que j’interprète comme la période de braiment (Braies culottes d’enfants et d’égo lois/d’egg ô l’oie) à savoir le cri de l’âne qui je le rappelle est un animal têtu que l’on ne peut séparer de son bât à savoir la Père son du ChrEAST.

Autrement dit Christ ou cri triste, qui ascensionnera son Goal go tas en étudiant minutieusement son univers intérieur, et en acquérant la Connaissance qui lui permettra de se rectifier grâce au tranchant du h (hache) en esprit (r/air). La connaissance venant de là où le soleil se lève à savoir l’Est.

YHWH soit yod hé vav hé (i eau D’Eva vais) est un code, il est l’épée de David, celle de la parabole du Christ nous disant : “Je ne suis pas venu vous apporter la paix, mais l’épée”.

Yod en est le paumeau

Vav en est la lame

les 2 hé en sont les tranchants.

David dégage les rives du Nie Île avec sa su père/paire machette, afin d’apercevoir sur l’autre rive du fleuve son jumeau son Ja anus Bi céphale.

Je disais donc plus haut qu’Egypte renferme quelques beaux trésors qui sont le mot crypte, comme lorsqu’on crypte des mots, afin de les rendre incompréhensibles sans l’acquisition du logiciel afin d’obtenir un joli ciel enfin dénué des gros nuages noirs (rois haine) et mena sang qui défilent au dessus de nos têtes affolées par des idées contrat dicte oie Rê entre les 2 sources que sont la petite voix né egg hâtive et la petite voix pose heat Eve qui se font la nique. “Fais pas scie effet pas ça”. Je rappelle qu’un pas, c’est une allure, un thème peau, une Kâ danse.

J’ai traversé la cité de la peur en courant,

alors mon pâle Pi temps s’est emballé, convaincue

que j’étais d’être poursuivie par des démons,

mais j’avais oublié qu’ils étaient tapis tout au

fond de mes abysses internes et que toute cette ménagerie nécessitait

comme son nom l’indique de faire le ménage au sein

de mon bestiaire que je m’évertue à mettre au vestiaire.

C’est bien volontiers que je me dévêts de ma peau d’âne,

ma peau de bête, si bête qu’elle refuse tout obstacle ;

J’ai revêti le costume du Dompte heure, celui qui maîtrise le non temps.

L’éternité.

La crypte ou aussi l’analogie de la caverne (Kâ verne) de Platon qui renferme nos pleurs salés du sale air de la peur (cry me a river) et aussi le choix d’exprimer notre cri triste (Christ) en cohérence. Celui que nous avons poussé à notre naissance mais rendu intelligible à l’âge adulte. Cela me fait songer aux chasseurs de fantômes qui à l’aide de leur magnétophone à bandes modifient la modulation de fréquence, afin de déceler ou isoler dans le bruit de fond, les voix des dits désincarnés et les rendre intelligibles.

Egypte contient le mot egg, à savoir des œufs, et il est bien connu que l’on ne fait pas d’homme l’êtes ou late sans casser des œufs. On y détecte aussi le mot Gypse ou gypsite matériau utilisé dans la fabrication du plâtre utile comme liant en maçonnerie d’habillage et celle du ciment pour l’assemblage des grosses pièces.

Battre comme plat âtre

L’Égypte, alkemia, c’est l’œuvre au noir/roi de la N. C’est une âme, une matrice pour celui qui se verticalise et un tombeau pour celui qui s’éprend d’elle. C’est la chute, alors que ISRAËL, c’est l’accomplissement et l’accession à la terre promise, notre terre intérieure.

Du latin Aegyptus, qui vient du nom en égyptien ancien de la ville de Memphis ?￰モママ?￰モツモ?￰モハᆰ?￰モホロ, ḥw.t kȝ ptḥ (« Demeure du Ka de Ptah »), en passant par le grec ancien Αἴγυπτος.
Ce mot n’est pas celui qui est utilisé actuellement par les Égyptiens ni par les Hébreux. En hébreu ainsi qu’en arabe, on utilise respectivement les termes מצרים et مصر qui se prononcent « missrayim » et « misr » ce qui signifie « les limites », ou « les fermetures », qui vient du fait que selon la mythologie abrahamique les habitants de ce pays étaient descendants de Mitsraïm, fils de Cush, lui même descendant de Cham. (Ham est le 3ème fils de Noé. Ham=Le jambon issu du porc/corps ou chair lieu de Connaissance)

Ptah \pta\

  1. Démiurge de Memphis, dieu des artisans et des architectes, dans la mythologie égyptienne.
Mitsraïm, c’est une Matrice d’eau. Maïm=les eaux
tsr=le fœtus en projet de parcourir le chemin de l’esprit ayant pour objectif et motivation d’atteindre l’équilibre , la justesse de la Balance (là-bas lance en regard du B.lié)

“Je ne laisserai pas mon Esprit en l’homme pour qu’il reste stérile.”

Genèse vi, 3

La loi des profondeurs, c’est que nous vivons ce que nous sommes, non par “punition” selon une exégèse réductrice infantilisante, mais pour que nous nommions ce qui se passe en nous dans un inconscient qui nous échappe totalement.

Lorsque nous découvrons qu’intérieur et extérieur à l’homme sont les deux pôles d’une même réalité, nous avons quelque chance de porter notre recherche des sources d’épreuves à l’intérieur de nous-mêmes, plutôt que d’en charger un malheureux “bouc émissaire“/miroir à l’extérieur.

Annick de Souzenelle

Pour aller plus l’oint l’expression bouc émissaire est très intéressante. Le bouc est généralement la représentation de la lubricité du Dieu Pan qui enivre les foules avec sa flûte et de Lucifer porteur de Lumière. Cet animal cornu qui n’hésite-pas à donner des coups de boutoir dans ce qui entrave son passage, dégage une odeur très forte dite musquée que l’on attribut au mâle et dont il est difficile de se défaire mais qui protège, lubrifie (lu bri phi). Expression tu sens le bouc/book, autrement dit, tu exhales ton potentiel dont tu n’as pas conscience, ton double, ton ombre, ton autre côté, ton Eve ou ton Isha sortie de ton autre côté et non de ta côte. Nous sommes tous des petits Adam dans un immense Adam. (fractales ou poupées Russes)

Le mot musc vient du bas-latin muscus, emprunté au grec μόσχος, emprunté lui-même du persan mušk, que l’on rattache souvent au sanskrit muṣká ayant le sens de testicule5

Dans musc, on peut détecter mu du verbe mou voir et du continent (qui retient un flot d’eau, un futur “T” su N’âmi) et sc de scale ou échelle qui se cale pour ascensionner en toute Sait cure “i” “T”. M, 13ème l’être de l’alphabet, représentant le centre des 26 lettres de notre Alpha B latin, où l’on rejoint son double dans une nouvelle alliance après mort et renaissance en Esprit afin de débrider le corps et libérer et exsuder le suc, le miel qu’il contient de ses alvéoles, acides à mine hé.

Tout ce qui brille n’est pas or &

tout ce qui schlingue n’est pas de la merde, car

le Divin est présent en tout être et toutes choses.

C’est pourquoi il nous faut devenir attentif au moindre détail,

car c’est en lui que le dix able/lab oeuf se cache.

Aire Du latin area, il peut désigner un espace où l’on bat le blé2 ou d’autres surfaces libres au sol.

  • Du latin ager « fonds de terre, domaine agricole », il désigne le nid de l’aigle

Émisse du verbe émettre et aire. L’émissaire est donc un intermédiaire, un envoyé, un messager chargé d’émettre un message, une phrase, une attitude dans un périmètre d’interaction permettant de D.l’ivraie l’un faux à celui sensé être le récepteur. Encore faut-il qu’il soit attentif.

Notre Bouc émissaire en nous délivrant son précieux, odorant et entêtant message, ne ferait-il pas office de fertilisateur des Esprits en projetant une sorte de spermatozoïde en paroles, chargé d’engrosser le receveur, mais uniquement à condition que ce dernier ne soit pas rendu stérile par sa surdité maladive.

Si je pousse la réflexion et ma quête des liens, beaucoup de chercheurs de la santé parfaite comme par exemple le célèbre Autrichien Arnold Ehret, incriminent de plus en plus l’accumulation de ce qu’ils nomment mucus comme cause de congestion de notre organisme. Le terme mucus contient le suc qui mue ou du continent Mu. Il est question d’accumulation de quelque chose qui se cumule dans nos tissus mous qui sont comme des alvéoles, ou une éponge constituée d’une multitude de petites cavités au fort pouvoir absorbant. Je ne sais pas vous, mais cela me fait immédiatement penser au miel des Ab œil (les yeux du cœur ou du Père) et la ruche, à savoir un produit extrêmement nourrissant doté de plein de propriétés, donc riche et doré comme l’or liquide. Le continent fait allusion à une terre disparue ou cachée (MU, m’eut et hume), mais aussi à quelqu’un qui se retient (urine dorée) alors qu’il est plein de quelque chose de riche, mais qui doit en même temps subir une sorte de mutation alchimique, une transformation pour la relâcher. Or, aux dires de ces thérapeutes, c’est cela qui rendrait les gens malades, créant une sorte d’obstruction provoquant par conséquence une perte de puissance et donc d’énergie, ce qui est parfaitement logique et déjà vérifié. Essayez de tremper une éponge dans de l’eau puis dans de la colle, vous verrez que la différence est plus que notable quant à l’état final catastrophique de l’éponge. Nos poumons s’apparentent d’ailleurs à deux grosses éponges.

Donc, le mucus serait provoqué par des aliments inappropriés aux propriétés acidifiantes et producteurs de déchets stockés par le corps, qui en bon stratège essaye de palier la baisse de tonicité de ses émonctoires chargés de l’évacuation des déchets métaboliques. Cela s’avère parfaitement juste, toutefois, il nous faut aussi porter un regard plus subtil sur la fonction des aliments qui comme tout ce qui constitue notre environnement (environ qui nous ment) sont porteurs d’information qu’il nous faut ingérer afin de ne pas nous “couper” de ce champ informatif vital.

Manger me direz-vous ne se limite pas au simple fait de mastiquer et d’engloutir dans nos abysses intestinales des fruits, des légumes, viandes, œufs etc…non, chaque particule, couleur, parfum, nomination même de l’aliment délivre un message, une fonction ou plusieurs fonctions comme une réaction en chaîne. A nous de trouver la clé afin d’en extraire le principe actif. Pour ce faire, tous nos sens doivent intervenir, du plus grossier au plus subtil. Ainsi, aucun aliment ne peut nous faire le moindre mal et tout, même les sons et la nature de l’atmosphère nous alimente en permanence. On pourrait dire que dans un incessant mouvement de va et vient, nous mangeons et sommes mangés. Si mucus, il y a et donc cumul, c’est que cette information, ce miel est resté lettre morte, n’a pas muté et n’a pas circulé et été D.livré. C’est à l’image d’une eau stagnante face à un torrent.

Autrement dit, il nous faut non seulement développer la mesure, l’équilibre à tous les niveaux de notre vie, ce que l’on appelle l’hygiène (hymen gît haine) de vie. Il est question de déflorer nos esprits encore vierges donc stériles et pleins de colère envers quelque chose qu’ils ne comprennent pas. N’oublions pas que le prépuce est au sexe de l’homme ce que les lèvres sont à la bouche. La circoncision de nos lèvres est un incontournable. Apprendre à tourner sa langue dans sa bouche Seth foi avant de prononcer le moindre mot sur notre interprétation quasi systématiquement erronée sur la nature de notre environnement. A défaut, nous engendrons des monstres dont comble d’irresponsabilité nous n’assumons pas la paternité, mais qui pourtant par effet boomerang ne tardent pas à revenir comme un écho à leur émetteur Originel.

 

Adam=homme en hébreux (a dame en soi ou part féminine)

A-Dam=Elohim dans le sang

Pousse scie Ére des toiles.

Pharaon en hébreu est construit des mêmes lettres que poussière, Aphar dont Adam est pétri, à savoir la multiplicité des richesses qui l’habitent dans ses ténèbres.

Sphère une reN.O.Mmée, c’est aller à la rencontre de son N.O.M se crée interne.

La brique, c’est la renommée extérieure

Pierre, c’est l’homme conscient qui construit son N.O.M intérieur.

Pierre se dit eben en hébreux soit Ab pour père et ben pour fils.

Nous sommes deux d’rôles de z’Ébr’eux

Le zèbre avec ses rayures noires et blanches symbolise le métissage et l’harmonie entre les races mais aussi le courage, car il n’hésite pas à traverser des contrées infestées de prédateurs, lions, hyènes et crocodiles afin de trouver de nouveaux pâturages. Il symbolise notre double nature aux polarités opposées et complémentaires.

L’Ebre est le plus long et puissant fleuve espagnol, symbolisant que le cours de notre vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Il fait 928 kms de long (neuf sang vint oui). Le neuf exprime la naissance, le renouveau, la fin d’un cycle, d’une grossesse humaine. Et le 28 exprime le cycle lunaire. (l’aire de l’un ou repère/nid de l’aigle au regard “A” sait Rê) Si l’on additionne 9+2+8, nous obtenons le chiffre 19 qui correspond à lame du Tarot le soleil. (seul œil) 1+9 =10. La note moyenne à obtenir sur 20, soit l’état Divin ou l’unité masculine auprès de son œuf cosmique, son alliance, son ombre, son Isha (bien aimé féminin de l’être), son potentiel de polarité féminine, son inconscient, son non accompli.

“Tu quitteras ton père et ta mère et tu t’attacheras à ton ISHA et vous deviendrez une chair Une 

Parce qu’il est poussière, l’Hébreu se retourne vers la poussière en se retournant vers sa terre intérieure ; il est alors sur le chemin de la sortie de l’esclavage comme la promesse Divine faite à Adam :

“Tu mangeras ton pain à la sueur de tes narines jusqu’à ce que tu te retournes à ta Adamah (Terre-Mère intérieure) d’où tu as été tiré, car poussière, toi, et vers la poussière, retourne toi.”

Petit table Eau Rê capite eu lu hâtif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *