Articles

Le vous en Français Subtil langage de la matrice

Le voue en Franc sait, subtile langue âgée de l’âme à trice

Le vouvoiement c’est un hommage à la pluralité de l’autre :  « Vous, êtres innombrables à qui je m’adresse ». Amusant d’entendre une vérité sortir de la bouche d’un chroniqueur dans une émission grand public, sous forme d’un exercice de lynchage médiatique (médis à tics) déguisé en une ridicule et poussiéreuse coutume d’un autre âge.

Encore une fois, tout est bon dans le cochon, la Matrice use de tout pour s’adresser à nous, éveiller notre acuité, aiguiser nos sens. D’yeux te parle, partout, tout le temps. Dans le vous, on entend voue du verbe vouer. Le vous, c’est notre multitude qui est invitée à se vouer corps et âme à la réalisation de sa mission de vie, au service d’une cause commune, fractalisée dans une multitude de formes leurrant nos sens auxquels nous sommes trop identifiés.

Tous les chemins mènent à Rome ou la mort, tout dépend. On ne nous dit pas tout. Il y a un chemin qui mène à la vie sur lequel tu peux donner ton avis, ton regard aligné, équilibré, c’est ce qui te maintient longtemps en vie.

Nous sommes chacun d’entre-nous une multitude, et nous avons la chance pour les francophones d’être dans le pays qui pratique la langue de la matrice. Soyons curieux, faisons l’effort d’imaginer au-delà de nos sens les plus primaires. Apprenons la subtilité, affinons notre approche de notre quotidien, car notre monde et nous mêmes, ne sommes qu’images, symboles et information.

Regardez-bien, elle est partout, nous sommes elle, et nous sommes (nous la somme d’elle) en elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS