ACTUALITÉ,  Articles,  Journal,  Métamorphose

Hors-bord du précis Peace

Rémanence Rétine hyène.

Combien de fois, dans le cours de nos voyages, n’avons-nous pas rencontré d’honnêtes citadins qui nous disaient le soir, tranquillement assis au coin de leur foyer : Chaque jour le nombre des Indiens va décroissant ! Ce n’est pas cependant que nous leur fassions souvent la guerre, mais l‘eau-de-vie que nous leur vendons à bas prix en enlève tous les ans plus que ne pourraient le faire nos armes. Ce monde-ci nous appartient, ajoutaient-ils ; Dieu, en refusant à ses premiers habitants la faculté de se civiliser, les a destinés par avance à une destruction inévitable.
Tocqueville
N’abandonne-jamais
Notre incapacité à accepter le changement ne date pas d’hier, quitte à rester terré dans le pire des gourbis, nous sommes prêts à accepter l’inacceptable plutôt que de faire preuve de souplesse, d’adaptabilité, bref de suivre l’Eve haut lu Sion en sortant de sa zone de con fort. Le visionnage d’un reportage effectué auprès des quelques irréductibles go l’oie du quartier de Belleville en 1965, donne un aperçu des capacités de résistance à l’inéluctable avancée du processus de mutation profonde du corps humanité. Chaque existence humaine est à transposer à une autre échelle à la durée de vie d’une cellule ou plutôt de l’amibe qui présente la grande particularité d’immortalité par mutations successives. Ces mutations évolutives ne sont possibles qu’à travers un principe d’adaptabilité par l’accueil volontaire d’être traversé par un flux de réinformation ou d’optimisation par recalibrage.
Ce processus est à l’image de nos grands-parents ou pardonnez l’incongruité de la comparaison, quoique, les vieilles architectures informatiques ne pouvant évoluer et suivre l’accélération des échanges d’informations, justifient alors un renouvellement régulier du parc take no loge hic de chacun, vers une version matérielle hard & soft plus adaptée aux nouveaux besoins contextuels. Pour l’humain inadapté ou n’évoluant plus, cela se traduit par une obsolescence programmée de recycle clé âge qui se déclenche spontanément par apoptose cellulaire qui littéralement choisissent le suicide plutôt que l’effort requis à la mutation. L’aboutissement de ce processus s’appelle l’âme Hors. La machine incapable de transformation évolutive ralentie jusqu’à s’arrêter totalement.
 
Le si ridiculisé slogan de la campagne hollandouille Le changement c’est mains tenant.n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de notre profonde aversion pour tout ce qui diffère de notre quotidien ou vient entacher le daguerréotype couleur sépia de notre antique cinéma ce cop qui nous sert la même image depuis des décès nie et que par con vent Sion l’on appelle sot scié t’es.
Ben oui, nous sommes leurrés par nos sens et de plus persuadés de vivre dans une civilisation à la pointe de la technologie, alors que sous toute vraisemblance nous sommes maintenus artificiellement dans un 19 ème siècle technico-scienti-fric, dont on a vaguement maquillé les murs. Une sorte d’hiver nu clé air pour lésés nu clé hait gilets jaunes. A l’image du célèbre Truth man show, nous sommes mains tenues comme le mauvais j’ai nie dans une bouteille dont l’atmosphère artificielle nous garde encore en vie, sous père fusion, comme si nous étions en phase terre mine all en raison de l’effondrement de nos D.fonce île Mu nie terre. Un univers car sait râle dont les dorures font de moins en moins dix versions d’autant que Truman ayant déjà affronté sa tempête intérieure, s’apprête à atteindre l’envers du D.core , quitter sa barque et franchir le seuil après avoir serré la main du gardien.
 
Il a trouvé la clé du vers où.
 

 

St léonard patron des prisonniers tenant son verrou
 
Nos si D.criée poly tics harangueurs professionnels des mauvaises troupes que nous sommes, n’ont d’autre choix que de nous leurrer par un discours structuré à partir d’une sémantique fourre tout, qui s’apparente plus à une dragée inversée dont l’amende cache le caillou sur lequel la proie mordant à l’âme son se brisera le Râ taulier.
 
Une soudaine intrusion incongrue et anachronique dans notre champ d’expérience et c’est le rejet immédiat, se déclinant de la simple moquerie jusqu’à la plus violente destruction physique. Il y en a pour tout l’égoût. Les croques mythe haine poly p’tits chiens en font leurs choux gras. La fort mule est simple et fait toujours reset…gouzi-goûte-ça, areuh art eux fait risette à l’Adam.
 
On jette en pâture à la plèbe de quoi appâter son insatiable appétit et son irrépressible besoin de soulager ses poussées Dante air. De quoi Ma sait ses gens cive, le temps de lui concocter un savoure eux civet dont elle est le principal ingrédient. Les loups et les requins se dévorent entre-eux…le pêcheur et le chasseur se frottent la panse pendant ce temps là dans les coups lices, attendant patiemment de ramasser la pêche et la chasse miraculeuse. Le cache halo mots Bi dit que : Pourquoi se fatiguer, les chasseurs de bats de l’haine n’ont plus qu’à remiser leurs arts ponts alors que les proies font le boulot toutes seules et se jettent volontiers dans le fit laid pourtant bien visible.
 
“ça sent le clapieds

Un changement de D.corps sain pause

Le projet NÉ HOMME, n’est qu’un petit avant goût de ce que devrait être notre nouveau D.corps de gare ton patte. En effet, tout le monde ne sera pas admis affranchir l’affronte hier, il faudra montrer pâte blanche, faire corps avec latex no logis, prolongement de celles bien plus sophistiquées que sont nos corps en attente d’activation.
Combien de peuples et de civilisations ont disparu car inappropriés, inadaptés aux nouveaux courants, nouvelles impulsions informatives. Ces courants, formes pensées agissent au commencement comme une intraveineuse au lent goutte à goutte dont tune Un visible main médis cale augmente progressivement le débit D.cool ment.
Le sale paître envahi nos murs, le sel de la vie remonte afin que le corps de sous france soit transformé. Mutation alchimique de ta matière, réveil de ton her Ma Frau dites.

Sauvons notre Patrie Moine (antimoine noir)

Les Stay fane Berne que nous sommes doivent nécessairement étudier et comprendre les règles du jetèrent à la sauce Tomb raider. L’art à croft (petite ferme) est soumise à un environnement truffé de pièges souvent mortels, et elle doit à tout prix développer des aptitudes dites de lit d’air ship ,afin de s’adapter aux différents environnements permettant le franchissement des plateaux évolutifs et formateurs. Ces aspects comportementaux structurels et sens ciel à impérativement développer dans notre dialectique universelle de triage sont :

Lent pâtit

Le développement de l’empathie permet d’accéder à l’exercice de la transposition, soit la capacité à se mettre à la place de l’autre, le temps de ressentir ce qu’il ressent, mesurer quelle est la nature de son point de vue, et pénétrer au cœur de son nœud depuis sa fenêtre d’aube serve à Sion.
Le développement prochain des lunettes ou casques de réalité dite augmentée ou virtuelle va favoriser l’acquisition de ce type de concept. La question à se poser face à l’autre : “A travers quelles lunettes voit-il le monde ?” et “comment communiquer avec lui au mieux ?” C’est de l’écoute profonde et ralentie de ce que vibre son prochain, son message profond couvert par le bruit de fond diffus de son agitation cellulaire, en raison de ses croyances erronées qu’il n’a pas encore détectées et libérées.

Opte team isthme

L’autre c’est moi, une autre fractale du gigantesque puzzle uni vers selles. Ben c’est vrai quoi, on est bien des septiques dans une faux saut lions pleine à D.border D’Ex crément (a lu vie On). Non content de surnager dans notre propre merde et au lieu de la traiter afin de la recycler, nous n’avons de cesse de reprocher au voisin l’origine de la pestilence ambiante et de lui enfoncer la tête, histoire de bien lui faire comprendre qu’il est le seul coupable dans l’histoire. Pas très académique ni efficace comme stratégie.
 
Le fait indéniable, c’est qu’on sent la merde tous autant qu’on est, alors autant constituer des teams, se retrousser les manches, développer des stratégies efficaces de nettoyage habit sale de nos écuries d’Augias, en détournant le fleuve de connaissance qui nous débat race Râ de notre bêtise crasse.
Mais avant de réunir les membres des équipes, il est nécessaire que chacun acquiert quelques connaissances de base, et une tenue règle ment taire . La nature réelle de nos outils de communication est un incontournable. Comprendre ce que dit l’autre et ce qu’on lui dit véritablement ne peut être négligé. L’intention ne suffit pas, il nous faut être précis et responsables. Il nous faut grandir, mûrir. C’est un postulat de base pour toute forme de co labo ration.
La chute de la tour de Bab Hell a eu pour conséquence directe une division entre les peuples et une incompréhension totale du point de vue de l’autre, générant en cascade d’énormes conflits allant jusqu’aux affrontements mondiaux.
Il n’est guère besoin d’aller bien loin pour constater combien dans nos vies respectives, au sein même de nos familles et de nos cellules, règne en maître la plus grande des cacophonies. Ma propre mère à travers notre relation est un de mes plus grands maîtres rectificateurs de ma pierre Feel l’eau so fall. En effet, combien de fois elle néglige d’utiliser la subtilité et la précision que permet la richissime langue française, sans oublier la puissante clé cabas lis ce tice qui est propre à notre si belle et particulière langue de molle hier.
 
Je disais donc qu’en raison de l’imprécision de ma mère ou de son usage immodéré de termes génériques, du style ” truc, bidule, machin”, mon grand-père d’origine pied-noir sicilienne utilisait le terme “le chose”, nous nous retrouvions très souvent confrontées à des incompréhensions totales, voire des contre-sens complets dans nos échanges. A ce titre, je n’ai d’autre choix que de me remettre en cause en miroir, quant à la qualité, la justesse et l’alignement de mon propre pot. Qu’y a t-il au menu, quels sont mes ingrédients, quel est l’état de mes propres structures cément tics. Quelles nuances j’utilise sur ma palette de peinture ? Autrement dit quelle est la nature de mes systèmes de croyances erronés qui génèrent en miroir ma confusion, mon imprécision au travers de ma mère ? A sa décharge on pourrait considérer qu’il est préférable d’opter pour un terme neutre ou englobant et large plutôt que d’en choisir un inapproprié.

Part Don

A ce titre comment en vouloir à l’autre, puisqu’il n’a d’autre choix que de manifester le reflet parfait de ta propre imperfection. Quel intérêt de briser le miroir qui reflète la verrue trônant fièrement au bout de ton nez de Pinocchio et de sorcière (vieil femme/homme en toi) tentatrice et détentrice de la pomme empoisonnée (symbole du champ electro-magnétique de l’at home), qu’elle tend à l’innocente imprudente, parce que incapable de discernement “Blanche comme neige”. La part que te donne l’autre et que tu rejettes, c’est justement celle qui te manque pour compléter la reconstitution de ton image jusqu’alors tronquée.
Tant que tu n’es pas complet, tu es à l’image d’un château hanté dont les pièces vidées de son mobilier et de ses habitants ne sont plus parcourues que par des courants d’airs et résonnent encore de quelques lointains échos enregistrés par les murs, seuls témoins de temps révolue. (Même Rê évolue)

All true isthme

Chacun d’entre-nous détient la vérité ou une vérité complémentaire, donc tout est vrai et tout est faux à partir du moment où l’on tombe dans le piège de vouloir à tout prix, voire même à n’importe quel prix imposer sa vision. Faire preuve d’altruisme, c’est connaître parfaitement ses propres cons sidérations, important postulat de départ pour pouvoir se rectifier, mais il est tout aussi important d’étudier et de connaître celles de l’autre. Cela implique qu’il nous faut apprendre à développer notre connaissance des autres nous, cultiver la notion d’unité.
 
Je sais à quel point cela peut s’avérer compliqué du point de vue humain que d’intégrer le fait que nous sommes un seul être, tout comme nos corps respectifs sont constitués de milliards de cellules et de centaines de milliards d’atomes. Chaque unité quelle qu’en soit l’échelle est l’organisation d’une multitude de consciences s’étant alliées sous une forme, afin d’émettre leur message. Nous sommes donc en quelque sorte dépositaires et à la fois haut parleurs, ambassadeurs ou D.lègue à SION de ces messes sages d’un autre temps. Nous avons pour mission de les trier, ranger et unifier dans un ordre plus juste et équilibré et surtout les diffuser, transmettre au plus grand nombre. Encore faut-il tendre l’oreille et répondre à cette multitude d’appels désespérés et laissés jusqu’à présent lettre morte.

Hello quense eux

Faire montre d’éloquence s’avère être un sacré challenge dans un monde sous toute vraisemblance en phase terminale.
D’autant qu’à l’exemple de nos beaux parleurs en cravate, nous avons depuis longtemps appris à nous méfier des dites belles paroles, de ces creux verbiages qui n’étaient là que pour enfumer, emberlificoter les foules fascinées par ces logo raies véritables diarrhées vers balles qu’on leur introduisait de force dans le citron.
 
La véritable et sincère éloquence implique une profonde éthique et désir de partager avec le plus grand nombre un travail d’éclaircissement, de rectification de l’interprétation de la véritable nature de notre environnement. Le but de ce travail doit se traduire sous une forme de prise en considération de son prochain, tout en lui communiquant des outils lui permettant de prendre conscience des raisons profondes des séquences (suite, rythmes) répétitives qui l’habitent et transforment son existence en éternelles boucles temporelles.
 
En gros leur désigner le chemin de la libération de l’entrave de leurs séquences répétitives. Emprunter ce chemin nécessite un changement de rythme, une sorte de ralentissement de la nature de notre regard, le tout agrémenté d’un taux de rafraîchissement beaucoup plus performant, afin de distinguer les détails de la toile de fond, gagner en profondeur de champ. En effet, nous sommes dans un environnement de vitesse apparente, alors qu’il est nécessaire pour comprendre le monde d’effectuer un énorme coup de frein, un peu comme dans ces scènes cinématographiques d’autant plus spectaculaires lorsqu’elles sont ralenties, donnant le sentiment d’assister à un ballet aérien des corps ou des objets absolument fascinant. Cela s’apparente à un effet tunnel obtenu par le biais d’un microscope électronique.
 

Dis cerne ment

Dire, dénoncer, faire réaliser la présence du créateur unique au cœur même de la division apparente que nous expérimentons à chaque instant et qui leurre nos sens. Le plus fou, c’est une façon de réaliser que le créateur n’a pas encore atteint l’état de perfection au regard du tableau de sa création. Il est évident qu’il a encore des progrès à faire, mais à la différence de nous, c’est un super bosseur. Un peu comme un artiste qui atteint le sommet de son art, donnant le sentiment à son public enchanté qu’il fait cela avec une facilité déconcertante et qu’il était donc doté d’un don à la naissance et que les fées s’étaient penchées sur son berceau, alors qu’il n’en est rien, il a juste bossé comme un malade et n’a jamais arrêté avant d’atteindre le sot met.
 
Nous sommes le prolongement du créateur, à savoir ses petites mains, nous avons donc la responsabilité de nous améliorer, nous rectifier afin de collaborer avec lui. En vérité je vous le dis D’yeux D.prime depuis son lit, où il affronte sa dû alité, relié à une machine, un ordinateur quantique à l’aide duquel il se maintient en vie et réalise une profonde introspection, une sorte de big band party interne pour descendre en Râ pelle au fin fond de sa conscience, parce que l’ensemble de ses cellules qui compose son corps, à savoir chaque humain est totalement sourd à ses appels.
Halo ici rouston, y a t-il quelqu’un sur terre pour me répondre. Vous êtes tous sourds, je vous parle à chaque instant et vous ne répondez jamais, occupés que vous êtes à émettre un bruit de fond assourdissant qui couvre mes appels désespérés.
Je vous ai envoyé sur le terrain en tant qu’équipe de spéléologues aguerris, au slip blindé et depuis, vous avez oublié votre mission et ne répondez plus à mes nombreux et répétés mayday m’aidez...

Mots d’Est “I”

Au jeu des montagnes russes, on a tôt fait d’y substituer celui des chaises musicales, il n’y a qu’à observer le monde politique truffé de petits coups de Trafalgar ou de pistolet dans du bouillon. Une fois le sommet atteint, il s’agit d’avoir aussi la sagesse de laisser la place et d’avoir le courage de recommencer le parcours dans un autre domaine. C’est bien souvent là où le bat blesse chez nombre d’artistes, politiques, hommes d’affaires dont le temps est passé, le style D.passé et qui pourtant s’acharnent à rester sur le devant de la scène, n’hésitant devant aucun subterfuge afin de consolider les dorures et les D.corps branlant, histoire de donner encore un peu le change.
 
En corps un p’tit peu mets cieux D’âmes
 
Je me souviens parfaitement de ce besoin que j’avais petite fille de rester au sommet du plaisir ressenti à jouer avec mes petits compagnons. Ainsi, me refusant de m’éloigner ne serait-ce que quelques instants de l’espace de jeu, de peur de perdre le flow, la néguentropie psychique, alors que soulager ma vessie était l’urgence première, je finissais par peacer dans ma culotte, mes sphincters me rappelant à l’ordre, quant à la nécessité de lâcher prise et de faire confiance au flux d’abondance qui attend simplement par notre confiance que nous lui ouvrions simplement les bras.
 
La modestie, c’est comprendre la loi des cycles et de l’éternel renouveau. A la différence que comprendre profondément cette règle implique une insondable mutation cellulaire. Les mots de ta d’Est inné nécessitent de ta part la pratique de l’introspection, le véritable shabbat qui consiste à franchir le chas de l’aiguille en laissant à la porte le contenu de ton bat (détenteurs de tes maux) préalablement étudié, libéré, nettoyé, purifié à la lumière de l’esprit, la lumière, l’acquisition de la connaissance venant de l’Est (Le chemin de l’esprit te menant vers l’équi-libre)
 

Way ten scie

Le chemin de l’équilibre nécessite obligatoirement une intention, suivie immédiatement d’un 1er pas, un mouvement qui implique l’obligation de sortir de sa zone de con fort, une prise de risque fondamentale à l’épanouissement de la vie. Dit eux a horreur des tièdes. Haït d’Yeux sait que j’en ai longtemps fée party.
 
Wait & see se traduit par, voir le chemin de l’équilibre est le 1er stade, 1ere étape de l’aventure, mais il n’est rien si tu ne développes pas la volonté d’effectuer le 1er pas, afin d’emprunter ce chemin et de le parcourir de bout en bout, quelles que soient les surprise bonnes ou mauvaises qui t’y attendent.
 
Way ten scie, c’est le chemin de vie de chacun, l’expérience de participer à un énorme banquet de division, roboratif par moments, parfois extrême mais formateur. Car rien de mieux que d’être capable de se glisser à la place du pire de nos bourreaux, une des plus grandes leçons d’hume me lit “T” moi l’alitée qui allie “T”.

 

Taise Uni vers scie terre

Nous sommes donc bien à l’école de la terre, où il nous est désormais demandé d’apprendre nos leçons, d’arrêter de fuir les cours et de déserter lésant phi “t” âtre.
De sages professeurs ayant arpenté avant nous le chemin de con poste hell nous y attendent patiemment et silencieusement. Ce sont les plus vieilles âmes de la terre, ayant assisté au tout D.but de l’histoire.
 
Ils sont là pour nous, les bras tendus, le cœur ouvert, mais ils sont aussi armés de la juste parole qui ne laissera place à aucune injustice. Ce sont nos re-dresse heure de tore, les principes fertilisateurs de nos esprits encore vierges de la structure et de l’impulsion engendrant sa croissance.
 
Il ne tient qu’à nous de les appeler, de les soutenir afin qu’ils impulsent en nous la fréquence germinative qui permettra à nos esprits d’accoucher du nouvel ordre mental de chacun.
 
Souhaitons leur la bienvenue.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *