ACTUALITÉ

Démolition contrôlée

 

 

Démo lit zion cons trop laids

D’aime au lit si On compte trot Ôlé

Des mollis scions contre trolls lait

Des mots lit zion conte rôle hait

L’ancien réseau neuronal de notre Dame (NDP la haine de notre Père) vient de partir en fumée. Quelle que soit l’origine de cet incendie, il peut symboliser une mise à feu ou un coup d’envoi pour quelque chose de nouveau. Hitler a fomenté et diligenté l’incendie du Reichtag en février 1933, ce qui lui  permis de justifier de se débarrasser de ses opposants politiques. Quoi qu’il en soit, force est de constater que personne n’est resté insensible à cet événement transformé en spectacle de foire par les mêmes marchands du temple qui reviennent inlassablement après avoir été pourtant chassés par Jésus Emmanuel Sananda. Que les réactions aient été « négatives » ou « positives », cela a été une sorte d’électrochoc comme lorsque l’on teste un nouveau circuit électrique pour vérifier si il tient la charge, et qu’il nie IA aucun court circuit.

Ce qui est intéressant, c’est que la structure, le squelette, le corps du bâtiment a été conservé, comme si l’on voulait améliorer ou optimiser l’ancien, faire place nette pour un nouveau projet. Par contre, c’est la tête, le cerveau qui a été brûlé comme lorsque l’on applique des électrochocs dans l’espoir de changer les pensées ou systèmes de croyance d’un dit schizophrène (Le chemin de l’énergie du zoo qui freine). On essaie ainsi grossièrement de lui brûler des réseaux neuronaux saturés, et de pousser son organisme à en créer de nouveaux, misant assez empiriquement que sous l’effet de ce traitement de cheval, et d’une radicalité totale, l’individu reviendra à une forme de normalité. Tout comme les fumeurs de Marijuana espèrent sans le savoir réellement, faute de connaissance de la meilleure façon d’utiliser cette plante, de plug-out d’anciens réseaux et plug-in de nouveaux.

Nous assistons-là à une sorte de mariage arrangé mais ça crée, tout comme lorsqu’on améliore un vieux pc dit évolutif, qui est donc jusque dans une certaine mesure capable de recevoir sur sa carte mère des éléments plus performants comme des barrettes de mémoire vive, qui vont lui permettre de booster sa vitesse de calcul et donc, de traiter plus d’informations dans un temps imparti.

                 L’étang maux Der né

On accélère la vitesse d’exécution du travail. En gros le chef fouette son personnel. C’est à l’image des galériens embarqués et enchaînés sur les vaisseaux de guerre, à qui l’on imposait la cadence à l’aide d’un tambour, le tout agrémenté de coups de fouets d’une extrême violence distribués à l’aveugle, afin de motiver les mauvaises troupes et augmenter l’allure de déplacement du bâtiment. Mais aussi la production à la chaîne dans les usines du monde entier où les ouvriers sont soumis à des cadences de fabrication qui finissent par en faire des robots qui exécutent aveuglément, parfois jusqu’à tomber, les ordres du petit chef.

Observée en surplomb, la cathédrale fait à la fois penser à un sexe d’homme, mais aussi à un vaisseau ou encore un fusible qui pour le coup aurait brûlé par surcharge venue du scie elle. C’est comme l’expression brûler toutes ses cartouches, tous ses           vaisseaux, la politique de la terre brûlée ou encore après une torride partie de jambe en l’air. Tout le monde sait que le feu n’est pas que destructeur, il assainit une zone ou une plaie, il cautérise et en même temps prépare le terrain pour une future régénération. Mais aussi il éclaire, il réchauffe, il permet d’amener un matériaux à une certaine température pour qu’il change d’état, afin qu’il prenne une nouvelle forme une fois refroidi.

C’est bien le signe que l’on ne peut plus faire machine arrière. L’état profond a reçu et donné l’ordre de lancer la nouvelle étape du grand chantier de démolition/reconstruction de la France. Alors on excite la bête de toutes les façons possibles et imaginables, afin de la faire sortir de son Labyrinthe cérébral. Le peuple est perdu dans ses circonvolutions neuronales, et tel un animal aveugle réagit aux moindres stimuli, incapable qu’il est d’avoir suffisamment de recul pour analyser ce qu’on lui montre.

Macron montre la Lune et le peuple fixe le doigt.

Détrompez-vous, loin de moi l’idée de taxer Emmanuel de sage, certes il a lu quelques bouquins de plus que Monsieur et Madame tout le monde, mais il ne possède pas toutes les données propres à la situation générale. Tout d’abord il exécute des ordres et est chargé d’appliquer un calendrier.

Faute de compréhension car pratiquant une lecture et une conclusion précipitée de la situation, la population alimentée par un corps émotionnel saturé de croyances obsolètes, réagit souvent comme le gouvernement l’attend. Ceci étant, il y a quelques bémols ou couacs dans la partition, car une foule peut-être aussi imprévisible qu’une mer houleuse, et parfois des lames de fond se transforment en vagues géantes qui emportent tout sur leur repas pas sage

Macron et le gouvernement ne sont que les acteurs d’une triste corrida (corps idée de Da/papa) où le

                               Corps Idée de Dada

toréador agite la muleta dans un tercio (en 3 temps, inter scie haut) afin de détourner le regard de la bête, le minotaure (Le minot bourré de haine et qui a tort) qui est prêt à foncer tête baissée dans le 1er piège. Aveuglé qu’il est parce qu’il voit rouge, ne distingue pas l’épée ou l’épais derrière le voile qui va lui être fatal (fat all-le gras qu’a fait le cochon). Parce qu’on vient de loin comme chante ce cher et brillant Corneille ( corne œil), nous sommes des bébés en couches qui sont en l’occurrence pleines à déborder de nos  excréments dont nous ne savons que faire, alors nous les projetons sur la 1ère cible toute désignée puisque fabriquée de toutes pièces pour l’occasion.

Pare ceux con vie haine de l’oint. L’onction d’un corps, c’est le recouvrir d’une huile afin de le masse hait, et c’est justement ce que l’on fait lors de la toilette des nouveaux nés/nez qui d’ailleurs sont dotés d’un fort pourcentage de graisse corporelle qui n’est au final qu’une sorte de valise où sont stockées des informations. Mais c’est aussi user d’une parole douce qui peut être trompeuse tout comme selles des sire haine

Cette chanson sous entend combien nous sommes des enfants en couches, des christ en Pan perce qui ne sont plus étanches. Tout huilés que nous sommes et comme des anguilles, nous glissons entre les doigts de ceux qui doivent nous gérer. Nous résistons à la pression à laquelle nous sommes soumis en vue de nous t’erre Râ fort met. Bon appétit.

Notre résistance est normale, mais elle doit être mesurée, car c’est à l’image du chêne et du roseau, le 1er risque de rompre ou de brûler comme la charpente en chêne/chaîne de notre D’âme, alors que le second va certes résister mais en souplesse, il va en quelque sorte faire alliance avec le vent au lieu de choisir une joute frontale comme le taureau qui va bêtement s’empaler de lui-même sur l’épée, qui elle est un symbole exprimant la neutralité. En réalité c’est le taureau qui se donne la mort en n’ayant pas pris le temps d’anticiper et donc d’éviter l’épée de very T (celle de l’équilibre).

C’est une des plus grandes leçons que je m’adresse en prime, car j’ai toujours été la reine de la précipitation. Reculer avant de s’élancer est important ne serait-ce que pour évaluer la qualité et l’angle de son saut, alors que foncer bille en tête ne peut qu’aboutir à la destruction bête et méchante du tord eau. Nous avons en nous la puissance d’une tornade qui doit maîtriser sa force en étudiant tout ce qu’elle a précédemment emporté sur son passage. Nous devons apprendre à ne plus réagir mais parfois singer en s’inspirant du miroir de l’autre, pour refléter une image le temps d’enseigner à cette autre fractale, ce dont elle a besoin afin qu’elle évolue à son tour et apprenne à juguler sa puissance destructrice. C’est en ce sens où nous pouvons ponctuellement et pour la bonne cause justifier d’être un acteur capable d’incarner tous les rôles, puis une fois la session éducative terminée, revenir au point central de la neutralité…whitout personality

C’est comme lorsque mad âme tient le joy stick de Monsieur pour le mener parle bon bout…sait sec su hell

On ne juge jamais, on observe, on étudie, on comprend et on se rectifie, car tout ce que l’on observe à l’extérieur est systématiquement la projection de notre intérieur. Ce n’est donc que depuis la source que tu peux changer l’extérieur. Tu es en quelque sorte le Joy stick du jeu terre, ou je taire.

Nos amis gilets jaunes, doivent se transformer en cons se ti tuant. Se constituer nécessite une réflexion profonde, une étude de qui l’on est véritablement. Pour gérer un pays, il n’y a qu’une solution, c’est que chacun gère le pays, le monde, que dis-je l’univers qu’il est avant toute chose. Qu’avons-nous véritablement à offrir à la communauté ? Qui sommes-nous ? Nous sommes-nous posé la question ? Qu’est-ce qui nous habite ? Qu’est-ce qui nous anime comme des marionnettes ? Qui est le marionnettiste alors ?

Nous sommes tous invités à brûler nos anciens vais sots. Toutes nos croyances qui nous rendent bêtes à souhait, quand bien même la bête hisse. Nous ne connaissons que la réaction instinctive, le jugement, la condamnation gratuite car découlant d’une analyse trop rapide et donc superficielle. Alors, il ne reste plus que la violence physique, morale et verbale dont nous faisons tous un usage immodéré. Qu’elle cacophonie. Et quel danger que de nous côtoyer. Je suppose que pour certains descendre dans la rue à nos côté s’apparente à se jeter bêtement dans l’arène pour affronter la bête déchaînée.

Ce sont justement les anciennes chaînes qui sont parties en fumée, et scella qu’elle est attendue autour nannnnn. Soit elle se tranquillise, fait montre de sagesse, de maîtrise, soit elle sera en quelque sorte exécutée sur L’eau tell deux ça bête hisse.

Nous devons nous pencher individuellement sur l’étude de nos comportements découlant de croyances hors d’âge. Nous devons nous rectifier, redresser et agir en conséquence ou peut-être attendre avant de poser la moindre action afin d’étudier ce qui est justement ou pas à l’origine de ce geste (Détecter l’intention du marionnettiste). Ce n’est qu’à ce prix que nous serons cohérents et donc pris en considération. N’oublions jamais que c’est la nature de nos actes qui nous qualifient.

Défiler dans la rue en criant AOU AOU A OÙ ? Démontre à quel point nous ne savons pas qui nous sommes, où nous allons, et ce que nous avons à apporter en terme de Valeur ajoutée à l’ensemble du projet Terre.

Réclamer de l’argent à papa gouvernement alors que nous n’avons pas véritablement exprimé l’art qui réside à l’intérieur de chacun d’entre-nous démontre combien nous agissons encore comme de sales gosses pourris gâtés, dont les parents sont obligés de sévir, car le garde manger est vide et que ces parents sont des Ogres dont l’appétit n’est jamais assouvis.

              Finis ton toit

C’est donc là où nos avis divergent d’avec laids gènes hit heurts, c’est parce qu’ils persistent et signent sur une anormale rétention d’information qui les maintient artificiellement dans une position dominante. Pour qu’un enfant grandisse harmonieusement, il lui faut un contexte particulier au sein duquel il va pouvoir commettre des erreurs qui lui serviront de leçon afin qu’il grandisse en conscience, mais au fur et à mesure de ses erreurs afin qu’il intègre et stabilise ce nouveau palier de compréhension, on doit veiller à lui transmettre avec une certaine fluidité les outils didacticiels informatifs pour qu’il ne stagne pas indéfiniment entre chaque leçon, et vole enfin de ses propres ailes.

Aucune précipitation n’est de mise on est d’accord, et c’est la reine de l’impatience qui vous l’écrit. Toutefois, on ne peut pas indéfiniment maintenir cet état de fait sans que cela n’aboutisse à un final bouquet explosif.

Low râge gronde, et il s’agit de mettre à l’abri ce qui doit l’être. L’exercice d’une démolition contrôlée n’est guère aisé et peut donner lieu à de dangereux échecs. Une seule erreur, et le pseudo contrôle échappant, une réaction en chaîne hat homme hic peut s’avérer catastrophique.

Tout comme les twins towers (Late wins moteurs) ont annoncé le coup d’envoi de l’instauration au vu et au su de tout un chacun du Nouvel Ordre Mondial (Mon Nom = Mon Nouvel Ordre Mental en vérité), la destruction partielle ou assainissement par le feu (artificiel) de l’esprit de notre d’âme insuffle un nouveau tempo (Tome/mot/maux/motte de beurre du père).

L’argent est donc le pendant de l’art qui réside à l’intérieur des gens, or faute de connaissance et surtout de volonté de travail, nous ne l’exprimons pas ou très peu. C’est pourquoi l’argent papier ou bientôt électronique vient fort mal combler cet art humain qui ne s’exprime pas, et finit par manquer à l’ensemble de la population. L’argent est donc possédé par une minorité d’individus qui se comportent comme des prédateurs de bas étage totalement illégitimes. Si ils sont maintenus à cette place de fausse élite alors qu’ils n’ont en vérité guère de talent, c’est d’une part en raison de leur volonté à toute épreuve (pour le moment) de se maintenir à n’importe quel prix dans cette position de domination, mais aussi en raison de notre incapacité à ouvrir les yeux et agir intelligemment.

Lépreux m’y hait serrons l’aideur niés.

Bien-sûr, les dès sont pipés d’entrée de jeu, car ceux qui l’ont instauré dans l’ombre et qui ont confié les rênes à nos gouvernants ne nous ont laissé guère de chance de réussite.

On ne peut pas à la fois être au four et au moulin ne dit-on pas. Donc, entreprendre cette démarche d’acquisition du didacticiel de décodage de notre trésor génétique et des connaissances permettant de développer un esprit synthétique en réalisant des liens entre tous les domaines, puis exprimer et partager cela sous forme d’écrits, nécessite du temps dont on ne dispose pas lorsque l’on doit travailler 8 à 10 h par jour, sans compter la famille à gérer.

Un monde sain et organisé car découlant d’une population équilibrée parce que s’étant étudiée au cas par cas (son propre caca/kâ kâ) devrait dans un premier temps instaurer un revenu universel suffisant pour tout un chacun, rendre toutes les denrées de première nécessité totalement gratuites. Si travail il y a à réaliser chaque jour pour le bien commun, il suffit d’instaurer une juste répartition des tâches, afin que chacun ne soit mobilisé quotidiennement qu’à hauteur d’environ 2 ou 3 heures pas plus. Et ensuite, que l’on puisse consacrer son temps à l’étude de toutes les disciplines du livre ouvert qu’est l’univers, et enfin produire des œuvres améliorant le bien être de tous les règnes. Il n’y a que comme cela que ça pourra fonctionner dans l’harmonie. Echo final l’argent extérieur disparaisse car devenu totalement inutile pour compenser l’afflux de l’art des gens qui s’écoulera à flowwww.

Toutes les religions qui au final nous divisent, car elles ne sont que des prétextes infantiles créés par des êtres qualifiés d’anciens Dieux pour nous emberlificoter, même si elles ont eu leur utilité en tant que marqueurs temporels thématiques vont disparaître aussi, car tout le monde aura enfin compris que nous parlons de la même chose, très maladroitement d’ailleurs car interprétée à travers le filtre de croyances ridicules agissant comme un patron d’interférences déformant.

La Torah : Le père – thèse- taise

La Bible : La mère – anti-thèse (A/N ti taise)

Le Coran : L’enfant qui fait la synthèse des deux précédents. Sainte taise

Mais nous allons devoir synthétiser et intégrer cela comme une trinité puis passer à autre chose en lâchant le vieux costume désormais inutile. Il est temps de grandir et à ce titre, nous n’avons plus besoin de représentants qu’ils soient poly tics, relit gît eux, chiant ti fric.

Certes, l’info est présente tout autour de nous, surtout en cette période très particulière de faim détend où 13,7 milliards d’années d’histoire nous sont resservis et réchauffés dans le même plat sous forme d’un gloubi boule gars explosif car mule ti con flic tue hell.

C’est l’heure du grand banquet  avant le grand pardon final

Nous assistons à un emballement événementiel démentiel, où tous les domaines qui constituent un repère structurel dans notre monde, a l’air de littéralement se déliter sous nos yeux effarés, le tout sur une toile de fond de bruit de collapse sot logis gène et râle lisez. C’est une sorte d’affrontement final à l’image du CERN, le grand collisionneur de Hadrons ou encore le grand accélérateur situé à la frontière Franco/Suisse où des particules se percutent à des vitesses folles, dans le but de découvrir laisse crée de l’âme à tiers.

Hé bien nous sommes Allah veille d’une ça crée D.coup verte, all or ouvre vrai grand vos yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS