Articles

111 Au cœur de l’atome

Sens Onze haut co heure de l’at home

1:11 affiche l’horloge de mon pc alors que je m’apprête à l’éteindre : Un miroir de deux. Deux plus un trois. A deux on est plus fort, alors qu’à 3, nous formons déjà une église, « car là où il y en a 2 ou 3 assemblés en mon nom, je serais là au milieu d’eux ». Sens la force du Lion, celui qui lit le on (la matière agissante), la zone de la tri unité. Le mode terne air, le scie elle. Tout comme au cœur de l’atome dans l’infiniment petit réside ce principe incontournable, celui qui nous anime, comme une valse à trois temps. Un cheval de Troie agissant à notre insu, tournant en tâche de fond, une boucle rétroactive, un garde fou, un superviseur comme les parcs à enfants permettant de canaliser l’insouciance de leur jeune âge.

Ami lecteur, t’arrive t-il d’être interpellé par la suite de chiffres qu’affiche ton horloge ou ta box, alors qu’un irrépressible besoin de regarder dans sa direction s’empare de toi, comme si une main invisible t’avait poussé à lever la tête et poser ton regard sur ces chiffres, et que le propriétaire de cette main tentait de te transmettre au mieux un message et à minima un signe, comme pour te rappeler sa présence, littéralement prés en ce, si près de toi, au cœur de tes atomes. « Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon père ».

Si tu n’as jamais rencontré ce phénomène, je t’invite si tu le souhaites, à te pencher sur la question, tu pourrais être très surpris de l’impact sur ton quotidien. Imagine un instant de saisir combien tu n’as jamais été et ne sera jamais seul.

131131 Petite Lionne

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS